Notre Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Bonjour -Bonsoir
Aujourd'hui à 8:46 par Ives

» Mes masques personnel pour vous
Hier à 23:44 par Melgibson

» Mon animation du jour
Ven 22 Sep - 22:38 par Melgibson

» Mes créations de septembre
Ven 22 Sep - 20:29 par Melgibson

» Mes tubages de septembre
Jeu 21 Sep - 20:15 par Melgibson

» Voila pourquoi des foix suis abcents des forum
Sam 16 Sep - 22:03 par Melgibson

» Mes création de aout
Lun 28 Aoû - 21:41 par Melgibson

» Mes tubages de aout
Ven 25 Aoû - 22:51 par Melgibson

» Tutoriel créer son propre cadre
Sam 19 Aoû - 18:44 par Melgibson

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


21 novembre 2014

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

21 novembre 2014

Message par Ives le Jeu 20 Nov - 22:36

Rappel du premier message :

football
Gerets titille Wilmots: «J'aurais pu entraîner la Belgique en ce moment»
 
 
f1
Ferrari échange son double champion du monde contre un quadruple
 
 
Insolite
PHOTOS | Un défilé de mode pour annoncer Charleroi-Anderlecht
 
 
MOTEUR
Dr Mamour de Grey's Anatomy roulera à Francorchamps



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas


Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:42

L'ACTU DU JOUR
Vendredi 21 novembre 2014
Manifestation nationale: la police bruxelloise n'était pas prête !

BELGIQUE  Sur tous les plans: avant, pendant et même après la manifestation...
Les images des débordements
Manifestation à Bruxelles: les dockers interpellés ce jeudi matin
 

Voilà comment ils ont "désossé" 130 voitures volées


BELGIQUE  Nous avons suivi le parcours complet d'une voiture volée. Vidéos à l'appui : comment procèdent les voleurs de voitures; que font-ils du véhicule, que volent-ils, dans quel état le rendent-ils ?
Un important procès stoppé faute d'agents de sécurité
Les infractions urbanistiques sanctionnées par des amendes à Bruxelles
Lessines: un concours de Miss dégénère

Standard - Anderlecht: ça chauffe !


FOOTBALL  Les Rouches ont adressé des reproches très durs et à peine voilés envers le Sporting. Décryptage ...
Affaire Kanu: le Standard déplore "les méthodes douteuses et néfastes pratiquées par certains"
Van Holsbeeck: "Par an, nous investissons 4 millions dans notre école des jeunes"
 

Di Rupo: "Ce gouvernement cherche l'affrontement"


BELGIQUE  L'ancien Premier ministre et seul candidat à la présidence du PS Elio Di Rupo estime, vendredi da...
On va revoir les allocations des détenus !
Jan Jambon demande aux communes de radier davantage de djihadistes
 
Eurostar: des centaines de voyageurs bloqués durant 8 heures !
 
Monfils: "J'attends une ambiance de dingue !"
 
Gerets: "J'ai refusé une offre alléchante du PSG"
 
Retour du placement de produit à la RTBF
 
Les entreprises belges croulent sous les charges fiscales et sociales
 
La Louvière: l'école paroissiale totalement retournée
 
La SNCB veut supprimer 3.000 postes en dix ans
TOP 5 DES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS
La réponse "cool" de Kevin de Bruyne aux accusations de son ex
Justine Henin: "Je n'oublierai jamais ce que Kim Clijsters m'a dit"
 
Le rap de sa copine dans sa voiture fait le tour du monde
Le Hainaut à l'arrêt le 24 novembre
 
CANtastrophe pour Anderlecht: le Sporting décimé par la Coupe d'Afrique


 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:43

Comment la N-VA a construit sa victoire

Laurence Van Ruymbeke
21/11/2014 à 07:01 - Mis à jour à 07:30
Source: Belga

De l'utilisation massive des réseaux sociaux au buzz du panda, du signe V aux nains jaunes, rien n'a été laissé au hasard dans la campagne électorale de la N-VA. Plongée dans les coulisses d'une redoutable stratégie, avec, à la manoeuvre, le communicant Erik Saelens.








  • réactions(5)








/ © Belga

Le courriel date du18 juin 2013 : "Cher Erik, Est-il possible d'avoir une conversation exploratoire avec vous sur la préparation de notre campagne électorale ?" Le message est signé Piet De Zaeger, directeur général de la N-VA. Ainsi démarre une collaboration de 11 mois pendant laquelle Erik Saelens, patron de l'agence de marketing Brandhome, va imaginer et mettre en place la pré-campagne, puis la campagne de la N-VA dans la perspective du scrutin du 25 mai 2014. Avec le succès que l'on sait.
Lorsqu'il reçoit, à titre exploratoire, l'état-major de la N-VA dans les bureaux de son agence anversoise, Erik Saelens est tout de suite mis au parfum. Le but du parti est simple : il vise plus de 30 % des voix. "Personne ne doit être en mesure de nous approcher, exposent calmement Piet De Zaeger, directeur général, Joachim Pohlmann, porte-parole national, et Nele Hiers, responsable de la communication à la N-VA. Nous ne voulons pas gagner puis être à nouveau écartés du pouvoir." La réunion est bouclée en une heure et tout est dit.
Difficile pour l'expert en marques de faire fi de l'avertissement de Piet De Zaeger. "Si vous travaillez avec nous, vous devez vous préparer à des réactions négatives, dures, brutales et personnelles. A certaines fêtes d'anniversaire, il vaut mieux ne pas dire que vous collaborez avec la N-VA. Il me semble correct de vous en informer. Cela dit, quand pouvez-vous commencer ?"
Immédiatement, même si aucun contrat n'est encore signé. On est entre gens de confiance. La petite équipe de Brandhome - cinq personnes, plus quelques créatifs - est informée du projet, sous le sceau de la confidentialité. Interrogés sur le sujet, aucun des collaborateurs n'éprouve un problème de conscience à collaborer avec la N-VA.
Le 7 juillet, Erik Saelens fait une première proposition d'axes de campagne, en quatre pages, autour du concept de "pouvoir du changement", lié à la N-VA. La décision est prise, dans la foulée, d'imposer à chaque représentant du parti, du niveau national jusqu'au niveau local, de parler d'une seule voix jusqu'aux élections. Et de ne jamais répliquer aux attaques. "Chaque fois que vous réagissez, écrit Saelens, vous alimentez vos adversaires politiques pour leurs prochaines attaques."
Chez Brandhome, l'équipe se met cogiter autour du concept de changement, en procédant par associations d'idées. Lors d'une réunion, le concept de "progrès" fait irruption dans la conversation. Changement et progrès sont évidemment liés : si l'on change, c'est pour améliorer les choses. D'autant que les deux concepts commencent, en néerlandais, par la lettre V (verandering-vooruitgang)...
A la tête de la N-VA, le slogan "le changement pour le progrès" est immédiatement approuvé.

Erik Saelens décrit ces 11 mois de campagne, en néerlandais et en anglais, dans "Gebrandmerkt, logboek van een N-VA campagne", téléchargeable sur http://www.gebrandmerkt.be/ © DR



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:44

Dieu n'est qu'un chef de clan
21/11/2014 à 10:16 - Mis à jour à 10:31
Source: Le Vif/L'Express
C'était le 10 octobre dernier. Un vendredi après-midi. La veille de l'installation du gouvernement Michel. Au Lambermont, la résidence du Premier ministre en exercice, Elio Di Rupo recevait les journalistes. Une dernière fois. Enfin, en tant que chef de gouvernement.








  • réactions(15)








© Belga

Celui qui s'était érigé en ange gardien de la Nation, au-dessus du tumulte, lévitant, prêchant la bonne parole et désapprouvant toute animosité, de la part et à l'égard de qui que ce soit. Ce jour-là, Di Rupo apparaissait pareil à ce qu'il avait montré lors de ses milliers de sorties publiques effectuées durant ses deux ans et demi de mandat. Tiré à quatre épingles, souriant, affable, attentionné. Sans saillie ni aspérité. En maître des lieux. En seul maître des lieux. En maître naturel des lieux.
Une fois, une seule fois, l'homme qui était le plus puissant du pays jusqu'à l'alliance nouée, trois mois plus tôt, entre Charles Michel, Bart De Wever et Kris Peeters, a semblé décontenancé. Par une discussion en petit comité :
- "Allez-vous vous représenter à la présidence du PS ?"
- "Oui, bien sûr !"
- "Pourquoi ?"
- "Mais... J'ai quand même fait 787 000 voix aux dernières élections !"
- "Oui mais vous pourriez estimer qu'après avoir dirigé le gouvernement, vous ne vous voyez pas reprendre vos fonctions d'avant, surtout dans l'opposition. Vous pourriez vous retirer, sur vos terres, bourgmestre de Mons, d'autant que votre ville est capitale européenne de la culture l'an prochain. Et estimer que d'autres doivent reprendre le flambeau, maintenant."
Le regard d'Elio Di Rupo, ses mouvements d'épaules, ses hochements de tête, ses intonations même, tout indiquait la consternation. Parce que la question ne se posait pas. Parce qu'il n'y avait, en somme, que deux scénarios possibles : Di Rupo Premier ministre ou Di Rupo président du PS. Tous les autres cas de figure confinaient à l'absurde, l'inconcevable, l'incompréhensible. Et en avoir suggéré un, différent, non prévu, pas même envisagé, condamnait toute poursuite de l'entretien. Non pas parce que le Montois s'était senti offensé. Mais parce que l'échange venait de virer au dialogue de sourds.
Depuis, Charles Michel s'est installé au 16. Et Di Rupo a récupéré son bureau présidentiel au Parti socialiste. Il a fixé à ces 21 et 22 novembre le scrutin qui va lui en confier la direction pour encore quatre ans. Aucun autre candidat ne se présente. Et celles et ceux, en interne, qui y voient le mandat de trop ne se bousculent pas pour le clamer à visage découvert. L'homme qui veillait sur le pays, comme le berger sur son troupeau ou comme un dieu sur ses fidèles, cet homme-là est donc redevenu un chef de clan. Un baron de la guerre. Un président d'une formation politique renvoyée dans l'opposition. Une formation qui s'y révèle sans modération, sans nuances, sans projets, sans foi ni loi. Ne dénonce-t-elle pas aujourd'hui, parfois jusqu'à l'outrance, ce qu'elle a elle-même institué, et qu'elle justifiait avec condescendance, lorsqu'elle disposait de tous les pouvoirs ?
Pas sûr qu'avec la réélection de Di Rupo les leçons d'un déclin électoral évident soient tirées au PS
Pas sûr, dès lors, qu'avec le quatrième mandat consécutif d'"Elio", le débat interne retrouve sa place au PS. Pas sûr qu'on y tente de tirer les leçons d'un déclin électoral évident et d'un échec de calcul politique cuisant, essuyés simultanément depuis la fin du printemps dernier. Pas sûr qu'on y décide de consacrer toute son énergie au développement de Bruxelles et de la Wallonie. Pas sûr qu'on y opte pour des projets d'avenir. Plutôt que pour des stratégies de communication.
Cette communication sacro-sainte qui, lorsqu'elle fait perdre le sens des réalités et s'impose comme unique priorité, annonce toujours le début de la fin. Pour celui qui l'orchestre comme pour l'ensemble de ceux qui jouent la partition.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:44

Geert Noels : les multinationales ne sont pas l'avenir

Marie GathonJournaliste Levif.be
21/11/2014 à 11:09
Source: Le Vif

L'économiste flamand Gert Noels encourage l'État belge à prendre une position de leader en Europe en taxant la spéculation, mais aussi en supprimant les intérêts notionnels.








  • réactions(9)








Geert Noels. © Belga

Interrogé sur La Première ce matin, Geert Noels rappelle qu'il y a quatre ans déjà, il avait écrit un article dans Trends Tendances où il affirmait qu'il faut taxer les plus-values réalisées sur les spéculations à court terme, c'est-à-dire sur un an. Selon lui, il faut viser la spéculation et pas l'investissement, ni l'épargne.
À court terme, Geert Noels préconise donc de réaliser un tax-shift, car l'impôt sur le travail est trop élevé en Belgique, tout en s'assurant que "les euros soient bien dépensés", afin de ne pas devoir augmenter les taxes. Dans le contexte économique actuel, il est nécessaire d'être "un peu épargnant et de ne pas trop dépenser", explique-t-il. Une taxe sur la spéculation aurait plusieurs avantages : elle a un effet immédiat, les revenus sont récurrents et ça peut rapporter des centaines de millions d'euros chaque année.
À long terme, l'accent doit, selon lui, être mis sur les fuites fiscales organisées par les pays pour tenter d'attirer les multinationales. L'affaire du LuxLeak a mis au jour le problème de l'économie européenne : chaque pays tente d'attirer chez lui les multinationales par des fuites fiscales organisées et légales, mais "peu éthiques". Selon lui, ces mesures créent également un fossé inacceptable entre les multinationales et les PME.
Il encourage donc l'État belge à montrer l'exemple en Europe en portant plainte contre le Luxembourg et en supprimant ses intérêts notionnels. "C'est de plus en plus difficile d'attirer les multinationales dans notre pays et l'on sait très bien que ce sont les PME qui vont créer les emplois et la croissance", car les multinationales ne créent déjà plus de richesse depuis 6 ans. "Soyons les leaders de ce changement", conclut-il.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:45

Les prépensionnés résidant à l'étranger obligés de rentrer en Belgique

Le Vif
21/11/2014 à 10:16
Source: Belga

Les textes des projets de loi relatifs au régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC, anciennement prépension) et au chômage, qui ont été soumis jeudi au Comité de gestion de l'ONEm, vont plus loin que ce qui est prévu dans l'accord de gouvernement et sont "une véritable gifle pour les travailleurs âgés", dénonce la FGTB. Selon Jef Maes, du syndicat socialiste, les partenaires sociaux ont demandé à rencontrer le cabinet du ministre de l'Emploi, Kris Peeters.








  • réactions(21)








© iStock

Le syndicat socialiste épingle notamment le fait que "même l'âge pour les régimes de prépension qui ne sont pas mentionnés dans l'accord de gouvernement est relevé de quatre ans et ce, malgré les promesses qui avaient été faites".
Dans un communiqué, la FGTB regrette également que "très peu (voire aucune) de mesures transitoires sont prévues" et estime qu'il est "véritablement question de mesures de harcèlement". Ainsi, "tous les prépensionnés et travailleurs âgés doivent, sans exception, être disponibles sur le marché du travail jusqu'à leurs 65 ans", poursuit le syndicat. A titre d'exemples, "les 60 et plus qui avaient obtenu une autorisation de rester à l'étranger, devront revenir au pays le 01.07.2015 et quand ces travailleurs de plus de 60 ans pourront enfin partir après une carrière longue et/ou lourde, ils devront d'abord suivre un outplacement, puis prouver qu'ils continuent à chercher activement du travail jusqu'à leurs 65 ans. Et plus tard, jusqu'à leurs 67 ans".
Le syndicat socialiste dénonce encore des mesures contre les chômeurs qui "constituent une violation des accords sociaux", comme, notamment, la suppression du complément d'ancienneté pour les futurs chômeurs âgés, une mesure obtenue par le biais d'un accord interprofessionnel.
Enfin, la FGTB déplore, non sans appeler à "une participation massive aux actions de grève prévues prochainement", la suppression des allocations "pour quelque 10.000 jeunes ayant quitté l'école en dessous de 21 ans sans un diplôme minimum (généralement des jeunes issus de familles défavorisées) et pour les jeunes de plus de 25 ans".
Même son de cloche du côté du président de la CSC, Marc Leemans, qui estime que les textes présentés jeudi contiennent des "ruptures de contrat", ce qui rend prématurément caduques des conventions collectives de travail conclues par les partenaires sociaux.
Marc Leemans cite en exemples les accords conclus en matière de crédit-temps ou d'emplois de fin de carrière. Selon le président du syndicat chrétien, ces accords entre syndicats et employeurs contiennent aussi des contre-prestations "qui souvent ont déjà été effectuées". "De nombreux employeurs, également, ne sont pas servis avec ces ruptures de contrat", estime-t-il.
De manière générale, la CSC qualifie les textes de "lourdement déséquilibrés".



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:45

Syrie : la mémoire saccagée

Le Vif
21/11/2014 à 10:49
Source: Le Vif/L'Express

Pillés, vandalisés ou bombardés, les musées et sites archéologiques des pays en conflit comme la Syrie sont les victimes silencieuses de barbares dévastant tout sur leur passage. Des trésors inestimables se monnaient au marché noir.








  • réactions(1)








Une mosquée à Alep. © Belga

Depuis le début du conflit en Syrie, hommes, femmes et enfants tombent chaque jour par dizaines. L'ONU fait état de près de 200 000 morts. Mais la guerre ne déchire pas que des vies humaines. Une de ses faces cachées est la destruction et le pillage à grande échelle du patrimoine culturel.
Berceau des anciennes civilisations, la Syrie a fondé son identité sur l'héritage grec, byzantin et ottoman. Perle historique du Moyen-Orient, ce pays est l'un des plus vieux du monde, l'un des plus riches aussi. Le patrimoine culturel est endommagé de trois façons. La première concerne les bombardements de sites ou de quartiers historiques. C'est le cas de villes telles que Homs et Alep. Un vandalisme gratuit ou perpétré au nom de la religion. C'est la destruction des symboles d'une civilisation antique antérieure à l'Islam ou de la jâhiliyya ("époque de l'ignorance"). Autre exemple en mai dernier : les forces de Bachar al-Assad anéantissaient la synagogue Hanabi Eliyahou (Damas), la plus ancienne de Syrie.
Autre problème, l'occupation - tant par les forces régulières syriennes que par l'Etat islamique - de lieux historiques aux positions géographiquement intéressantes soit dominant les vieilles villes et les centres urbains. C'est ainsi que certaines fortifications (les citadelles de Homs, Hama, Alep, Palmyre...) ont repris pour un temps le rôle stratégique qu'elles assuraient à l'époque médiévale. Ce phénomène n'épargne pas les lieux de culte. La mosquée des Omeyyades d'Alep a elle aussi été réquisitionnée. En avril 2013, elle a vu son minaret s'effondrer. Même horreur du côté des musées avec celui de Maaret Al-Nouman et celui des Arts et Traditions populaires. Notons encore la situation critique de Palmyre. Ce site gréco-romain au rang des plus splendides du monde s'est transformé en base militaire de l'armée régulière. Une brigade de snipers s'est installée sur le toit du musée pour mieux viser la ville. Des lance-roquettes ont été placés au pied des tours funéraires et les échanges d'artillerie auraient détruit des parties du célèbre temple du dieu Bel.
Troisième fléau : les fouilles clandestines et le pillage intensif. Sans faire dans la dentelle, les pilleurs se servent sur les sites archéologiques à ciel ouvert. Ils dévalisent également les musées qui ne sont pratiquement pas sécurisés. Les trésors aux abords des frontières constituent des cibles privilégiées. Les pièces archéologiques transitent aisément par la Turquie (reconnue pour ses frontières poreuses) puis sont rapatriées vers l'Occident avant que le marché de l'art s'en empare. Un trafic illicite très lucratif pour des négociants peu "regardants" qui écouleront en toute discrétion des statuettes de pierres, des vases en céramique, des éléments de mosaïque... Selon les douanes américaines, l'importation d'objets en provenance d'Irak et de Syrie a d'ailleurs augmenté de plus de 500 % ces deux dernières années !



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:46

Le nombre de règles dans une famille influe sur la santé des enfants

Le Vif
21/11/2014 à 10:56

Télévision, jeu vidéo, ordinateur : au plus l'utilisation de ses appareils est réglementée dans une famille, au plus l'enfant aura une vie saine plus tard. C'est ce que vient de révéler une nouvelle étude.








  • réactions(1)








/ © iStock

L'université de l'Indiana, aux États-Unis, vient de publier les résultats d'une vaste étude sur l'obésité. Cette étude se base sur les données récoltées auprès de 3000 jeunes qui ont entre 9 et 14 ans et était notamment centrée autour du temps que les parents octroyaient aux enfants pour regarder la TV, jouer aux jeux vidéo ou rester devant leur ordinateur. Ce que les enfants pouvaient, ou non, manger a aussi été passé à la loupe.
Moins de fastfood
Il en ressort que les enfants issus de famille où les règles étaient claires et saines pour la santé avaient davantage tendance à faire spontanément des choix plus sains par la suite. Par exemple, l'enfant qui a grandi dans une famille où il existe des règles claires autour d'une nutrition saine avait moins de propension à se ruer au fatsfood et optait plus facilement pour un fruit qu'un enfant d'une famille où ce genre de règles n'existent pas.
Pour rappel, aux États-Unis, 70% des adultes sont en surpoids, pour un tiers des adultes on parle même d'obésité.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:46

 
Kader Arif a présenté sa démission à François Hollande
 

Kader Arif aurait présenté sa démission à l'exécutif. Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants fait l'objet d'une enquête préliminaire pour des marchés publics attribués à des proches. L'information n'a pas encore été confirmée.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:47

 
EN DIRECT. Coupe Davis: suivez le match Tsonga - Wawrinka
 

TENNIS - Jo-Wilfried Tsonga a l'opportunité de donner un premier point à l'équipe de France contre le Suisse Stanislas Wawrinka. Une rencontre à suivre ici en live commenté à partir de 14 heures.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:47

Tout ce qu'il faut savoir sur les grèves tournantes de ce lundi

Transports, écoles, commerces : le point sur les grèves qui vont toucher les provinces du Hainaut, du Luxembourg, du Limbourg et d’Anvers.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 14:47

Les chiffres du sida faussés par la lutte contre l’immigration

Trois personnes sont infectées chaque jour en Belgique, selon un rapport annuel.

Mensura ne cède pas au chantage de hackers: les données de travailleurs divulguées

Hollande et Gayet ne se cachent plus: le couple a été photographié à l’Elysée

Des questions se posent sur la sécurité du président français.

Eurostar: des centaines de passagers bloqués toute la nuit à bord de deux trains


Votre week-end en 15 clics

Concerts, expos, cinéma : tous nos bons plans.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 15:42

 États-Unis : Hillary s'échauffe, Uber déraille, Barbie grossit...
VIDÉOS. Et aussi une prison pour gays et trans et des robots sur Twitter. Toutes les actualités qui ont fait le buzz outre-Atlantique. Lire
 
 
 Jacques Chirac affaibli, mais souriant
VIDÉO. L'ancien président a fait une apparition publique aux côtés de François Hollande, vendredi matin. Lire
 
 
 Hollande-Gayet, ensemble, à l'Élysée
"Voici" publie des photos du président et de la comédienne sur la terrasse des appartements privés de l'Élysée. Lire
 
 
 Marseille : Guérini, le forcené du Vieux-Port 
L'encombrant potentat marseillais règle ses comptes et flingue Hollande. Lire
 
 
 Le Point politique de la semaine : l'appât du plaisir
VIDÉO. Cette semaine, les politiques de droite comme de gauche tentent de nous faire plaisir. Ou de se faire plaisir. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 15:43

 Coupe Davis : faites-nous rêver !
L'équipe de France entame les deux premiers matches de la finale de la Coupe Davis qui l'oppose à la Suisse. Lire
 
 
 Tsonga-Wawrinka en direct dès 14 heures !
La mission du numéro un français est de lancer les Français dans cette finale avant Monfils-Federer. Lire
 
 
 DOSSIER SPÉCIAL. Coupe Davis : une finale pour l'histoire
La France a l'occasion de remporter à Lille sa 10e Coupe Davis. Tsonga, Monfils, Gasquet, Benneteau et Simon défient les favoris suisses Federer et Wawrinka Lire
 
 
 Primaire PS : Guedj juge "probable" la présence d'un frondeur
L'ancien député milite depuis plusieurs mois en faveur de l'organisation d'une primaire à gauche pour la présidentielle. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 15:43

 Sarkozy, la machine à remonter le temps
En une semaine, l'ex-président a déclaré vouloir revenir sur trois lois votées depuis 2012. En panne d'idées ? Lire
 
 
 Cotta : le Juppé nouveau est arrivé
L'ancien Premier ministre bénéficie d'un double mouvement de faveur, à droite et à gauche. Un boulevard pour 2017 ? Lire
 
 
 Juppé est-il (vraiment) l'homme de l'année ?
NE NOUS FÂCHONS #18. Cette semaine, Michèle Cotta et Charles Consigny reviennent sur l'intérêt autour du futur candidat à la primaire UMP. Lire
 
 
 Viager : et si on optait pour un fonds ? 
En achetant plusieurs biens, on réduit le risque. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 18:16

 
Coupe Davis: Tsonga battu dans le premier match contre Wawrinka
 

TENNIS - Le premier point de la finale revient à la Suisse. Stanislas Wawrinka a battu Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets. Les Bleus comptent sur Gaël Monfils contre Roger Federer pour revenir à égalité.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Ives le Ven 21 Nov - 18:17

 
EN DIRECT. Coupe Davis: suivez le match entre Monfils et Federer
 

TENNIS - Après l'ouverture du bal par Tsonga et Wawrinka, Gaël Monfils et Roger Federer s'affrontent pour le 2e point de la finale de la Coupe Davis. Une rencontre à suivre ici en live commenté en fin d'après-midi.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3490
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 21 novembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum