Notre Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Mes créations de novembre
Hier à 18:58 par Melgibson

» Bonjour -Bonsoir
Hier à 5:08 par Ives

» Mes tubages de novembre
Lun 20 Nov - 17:35 par Melgibson

» Mes masques de novembre
Mer 1 Nov - 10:54 par Melgibson

» Mes créations de octobre
Mar 31 Oct - 14:13 par Melgibson

» Templates hivers
Lun 30 Oct - 20:52 par Melgibson

» Mes tubages de octobre
Jeu 26 Oct - 16:39 par Melgibson

» Mes masques personnel pour vous
Mer 25 Oct - 18:30 par Melgibson

» Tubes pour Halloween
Mar 24 Oct - 18:01 par Melgibson

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


19 novembre 2014

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:34

Dans l'ombre des bâtisseurs qui osent
L'entreprise Seco, leader du contrôle des travaux d'infrastructure dans le Benelux, fête ce mois-ci ses 80 ans. Elle assure pour l'instant le bon déroulement de centaines de chantiers remarquables aux quatre coins du monde et ne cesse d'étendre sa palette de projets, de l'ouvrage d'art complexe à la technique expérimentale.
Partager:
 
La construction s'apprête à perdre 6.000 emplois supplémentaires
En deux ans et demi, le secteur de la construction a perdu 12.400 emplois et 6.000 emplois supplémentaires pourraient disparaître d'ici la fin de l'année prochaine, ce qui porterait le total des emplois sacrifiés à plus de 18.000 en quatre ans.
Partager:
 
Forte hausse des demandes de crédit en octobre
Les demandes de crédit hypothécaire ont augmenté de 88% en octobre par rapport à la même période en 2013.
Partager:
 
L'Esplanade nouvelle entre en gare
"La destination shopping du sud de Bruxelles" : c'est désormais ainsi que le groupe français Klépierre présente son projet d'extension.
Partager:
 
Muser à Metz
Les promoteurs ont finalisé la signature du financement et celle du marché de travaux du projet Muse. Les travaux viennent tout juste de commencer. Ils s'achèveront dans trois ans.
Partager:
 
 
 
Les plus lus sur Trends.be
 
1
Bonus-logement: ce qui va changer fiscalement en 2015
2
Les nouvelles technologies forcent les entreprises à changer leur mode de fonctionnement
3
Van Overtveldt présente les priorités fiscales et financière du gouvernement Michel I
4
Les compléments à la pension légale les plus intéressants
5
Nouveau record du nombre de milliardaires dans le monde
 
Le Palazzo di Amore, une des maisons les plus chères du monde est à vendre (en images)
ce palais contemporain au nom aussi kitsch que la décoration intérieure, est à vendre pour 195.000.000 de dollars. Visite en images.
Partager:
 
L'oasis flottante de Diane von Furstenberg pour New York (en images)
Un projet à 130 millions de dollars qui verra enfin le jour grâce à Diane von Furtenberg, créatrice de mode belgo-américaine et à son mari Barry Diller, magnat des médias.
Partager:
 
Cette semaine dans Trends-Tendances
 
Zéro mort en 2020, c'est la promesse de Volvo
Tout sur votre pension : comment élaborer votre plan financier
Diesel : la fin de l'avantage fiscal
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:36

 

Les non-habitués ne verront pas Galatasaray


FOOTBALL  Anderlecht a refusé de vendre des tickets aux personnes n'étant pas dans le système de la billett...
Teklak: "Le système idéal pour Hazard et De Bruyne ? Le 4-4-2"
Pourquoi le RMP doit-il être vendu avant le mois de janvier !

Des pirates informatiques vendent des mots de passe de Belgocontrol et de syndicats


BELGIQUE  Les cybercriminels les ont vendus pour la modique somme de 30 euros...
Exclusif: L'homme "armé" avenue Louise s'est rendu !
La Stib sera à l'arrêt les 8 et 15 décembre
 

Impressionnante tempête de neige sur l'est des USA (photos et vidéos)


MONDE  Au Etats-Unis, on parle d'un record: près de 2 mètres de neige se sont abattus sur la région de B...
Impressionnante tempête de neige sur l'est des USA (photos et vidéos)
 
 
 
 
 
 
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:55

"La N-VA se fait servir sa propre soupe"

Walter Pauli
19/11/2014 à 11:16 - Mis à jour à 11:35

" Ce que fait aujourd'hui le PS est aussi intellectuellement malhonnête que ce que faisait la N-VA lors de la précédente législature". Le politologue Carl Devos semble plus remonté que jamais. A contrario, il ne trouve rien d'anormal aux mouvements sociaux. "Rien de bien inhabituel. Il y a 50 ans, on déplorait encore des morts lors de manifestations".








  • réactions(12)








/ © Belga

Carl Devos : la violence doit bien entendu être réprimée, mais, dans le fond, il n'y a rien d'inhabituel. Il y a 50 ans, on déplorait encore des morts lors de manifestations. Dans les années 70 et 80, les grèves se faisaient au finish et dans l'aigreur la plus absolue. Les mouvements de cette fin d'automne, avec une manifestation nationale et quatre jours de grèves, ne peuvent donc que difficilement être qualifiés de déstabilisants. On est ici face à des actions relativement pacifiques. Tout cela ne m'inquiète guère. Ce que je trouve beaucoup plus inquiétant, c'est que l'on remet en question le principe même d'une démocratie du consensus.
De quelle façon ?
Lorsqu'on a augmenté l'âge de la pension, l'opposition a directement fait savoir qu'elle annulerait cette loi une fois de retour au pouvoir. Cela démontre un manque de stabilité. Frank Vandenbroucke l'a encore dit dans les colonnes du Knack la semaine dernière : pour des réformes aussi importantes que l'âge des pensions, il faut un consensus qui dépasse les clivages majorité-opposition.
Au regard de la réaction de Laurette Onkelinx au parlement, on se dit qu'un pacte n'est pas pour demain.
J'ai trouvé son attaque sur Theo Francken pour le moins inapproprié. Il peut y avoir du pathos au parlement, ou des incidents, mais il existe tout de même quelques règles à respecter. Les représentants du peuple doivent montrer l'exemple et montrer de quelle façon il est possible de débattre avec quelqu'un qui ne partage pas nos idées.
Donc lorsque certains membres du parti de Bart De Wever ont refusé de donner du "premier ministre" à Di Rupo, ce n'était pas non plus très approprié ...
Tout à fait. Ce que fait le PS aujourd'hui est du même tonneau que ce que faisait la N-VA lors de la dernière législature : lier le débat socio-économique au débat communautaire. Pour la N-VA, le gouvernement Di Rupo était un gouvernement de gauche dominé par la politique taxatrice du PS. Pour le PS, le gouvernement Michel est un gouvernement de droite dominé par la politique de réduction des dépenses de la N-VA. La N-VA se fait donc resservir sa propre soupe. Ceci dit, aucun des deux raisonnements n'est intellectuellement honnête.
Le sociologue Socioloog Luc Huyse a subi les foudres des supporters de la N-VA après avoir déclaré que la démocratie n'était pas qu'une question de résultat électoral, tant la société civile a aussi son importance.
Je suis d'accord avec Huyse. Je trouve qu'il est réellement anxiogène de limiter la démocratie aux élections. Sans débat de société et sans concertation avec la société civile, les élections ne sont qu'une boite vide.
Le mouvement flamand n'a-t-il pas en plus toujours fait ça ?
Exactement. Toute l'émancipation de la Flandre est le résultat d'action non parlementaire. Les nationalistes qui ont attaqué Huyse ne connaissent donc par leur propre histoire. Aurait-on dû à l'époque interdire le pèlerinage de l'Yser en tant que manifestation non autorisée contre un gouvernement démocratiquement élu ? La manifestation de Bruxelles n'est donc en réalité rien d'autre qu'un des rouages nécessaires au bon déroulement de la démocratie.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:56

Le point sur les grèves à venir les 4 prochains lundis

Céline Bouckaert
19/11/2014 à 11:16 - Mis à jour à 11:39

Les syndicats FGTB, CSC et CGSLB ont annoncé dans un communiqué commun qu'ils maintenaient les grèves régionales prévues le 24 novembre dans les provinces du Hainaut, Luxembourg, Limbourg et Anvers, le 1er décembre dans les provinces de Namur, de Liège et de la Flandre orientale et occidentale et le 8 décembre dans le Brabant flamand, le Brabant wallon et à Bruxelles ainsi que la grève nationale planifiée le 15 décembre.








  • réactions(6)








La manifestation à Bruxelles le 6 novembre. © BELGA

"Après les premiers entretiens avec le "kern" et le vice-premier ministre Peeters, les syndicats ont dû constater que le gouvernement ne laissait pas la moindre ouverture pour une politique qui soit à la fois plus équilibrée et plus équitable, et qui soit en outre plus favorable à la croissance et à l'emploi. Cette ouverture n'existe pas non plus dans le chef des employeurs. Dès lors, nous sommes contraints de maintenir notre plan d'action - et de poursuivre nos 4 objectifs (sauvegarder et renforcer le pouvoir d'achat, maintenir une sécurité sociale fédérale et forte, investir dans une relance durable et dans l'emploi, davantage de justice fiscale)" annoncent-ils dans un communiqué.
Par conséquent, de fortes perturbations sont à prévoir les quatre lundis à venir. Même si les trois premières grèves concernent uniquement les provinces, la SNCB craint de fortes perturbations du trafic national et international. "Du fait de leur répartition dans le pays, les actions au niveau provincial risquent fortement de créer des perturbations qui pourraient prendre une ampleur nationale" peut-on lire sur le site web de la société de chemins de fer. Le 15 décembre, la SNCB s'attend à "une interruption totale de la circulation des trains".
Par ailleurs, la STIB, la société de transports bruxellois, annonce deux jours d'actions les 8 et 15 décembre. "Durant ces deux journées, il y aura des piquets de grève dans les dépôts et très peu de véhicules vont rouler", explique Robert Timmermans, délégué syndical CSC, au quotidien La Libre Belgique.
La distribution du courrier risque également d'être perturbée puisque Bpost a déposé un préavis de grève pour chacune de ces grèves. Les syndicats de bpost se plaignent d'une pression de travail trop élevée et de problèmes d'organisation.
Le 15 décembre, le jour de la grève nationale, les écoles de Bruxelles et Wallonie seront tenues d'accueillir les élèves. Selon Belga, la ministre de l'Éducation Joëlle Milquet (cdH) a en effet envoyé une circulaire aux écoles dans ce sens. Elle leur aurait également demandé de prendre compte ce jour de grève dans l'organisation des examens de décembre.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:56

En 2020, les écoles ne seront plus saturées à Bruxelles

Le Vif
19/11/2014 à 10:15
Source: Le Vif/L'Express

La création de 34 000 places est prévue d'ici 2020. De quoi combler quelque peu la hausse démographique. Les premiers chantiers s'accélèrent enfin.








  • réactions(2)








/ © Reuters

"Nous sommes noyés par les chiffres, regrette Etienne Michel, directeur du Segec, le secrétariat général de l'enseignement catholique. Il manque un outil qui permettrait de centraliser l'information et de donner exactement le nombre de places disponibles, dans quelle école et à partir de quelle date." Une avancée toutefois : depuis la dernière rentrée scolaire, tous les directeurs du fondamental doivent déclarer par le biais d'un logiciel le nombre de places vacantes dans leur établissement. Un système de recensement du taux d'occupation qui pourra enfin être confronté à la population scolaire, seul indice actuel.
Selon l'Institut bruxellois de statistique et d'analyse (IBSA), l'augmentation de la population scolaire d'ici 2020 exigera la création de 42 500 nouvelles places dans les écoles bruxelloises (30 000 dans le fondamental et 12 500 dans le secondaire). Un chiffre impressionnant, qui n'a étonnamment pas été anticipé par les pouvoirs politiques. "On ne parle de boom démographique que depuis 2009, poursuit Etienne Michel. Ce constat n'a pu être anticipé faute de moyens."
Pour répondre à la demande, différents plans ont été lancés depuis 2010 pour, au total, planifier la création de 34 000 places dans les dix ans. Seules 10 000 environ ont vu le jour aujourd'hui. Il va donc falloir appuyer sérieusement sur l'accélérateur. "Je suis optimiste, explique Julie Lumen, de l'Agence de développement territorial (ADT), chargée de coordonner les procédures visant à la création de nouvelles places dans les écoles bruxelloises. Les délais seront tenus. Nous sommes sur la bonne voie. De plus en plus de dossiers avancent." Précisons qu'il faut en moyenne entre trois et cinq ans pour faire aboutir un dossier de création d'école.
Le premier plan a été lancé en 2010 par la Région de Bruxelles-Capitale. Il a permis la création de 3 836 places dans le fondamental via le placement d'écoles modulaires et des rénovations légères. La Fédération Wallonie-Bruxelles a embrayé la même année et a programmé la création de 15 216 places (fondamental et secondaire), pour 1,2 milliard d'euros. Les premiers chantiers sont en cours à Anderlecht, Saint-Gilles, Berchem ou encore Molenbeek. Il s'agit de bâtiments "en dur".
Les retards se sont toutefois accumulés. Un plan d'urgence a donc dû être actionné en novembre 2013 par Jean-Marc Nollet (Ecolo), en charge des bâtiments scolaires lors de la précédente législature (55 millions). Il se divise en trois phases. La première a vu la création de 950 places lors de cette rentrée. Il s'agissait de pavillons modulaires mobiles. Une solution temporaire. La seconde est prévue pour septembre 2015 et concerne la création de 2 625 places dans des pavillons modulaires fixes. Enfin, la dernière phase attendue à l'horizon 2017 entrainera la création de 5 577 places par le biais de rénovations.
Au total, 9 152 unités (7 607 dans le fondamental et 1 545 en secondaire). Le solde des 34 000 places est à trouver dans l'enseignement néerlandophone.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:57

Un deuxième Français "identifié" parmi les bourreaux de l'organisation Etat islamique

Le Vif
19/11/2014 à 10:56
Source: L'Express

n second Français a été identifié parmi les jihadistes ayant pris part à l'assassinat d'un otage américain et de soldats syriens au cours du week-end mis en scène dans une vidéo du groupe Etat islamique (EI), a affirmé mercredi à l'AFP une source proche du dossier.








  • réactions(3)








© capture d'écran

"Ce qui apparaît, c'est qu'il y avait deux Français, l'un identifié formellement, l'autre en voie de l'être", a déclaré mercredi François Hollande au sujet de la vidéo de l'Organisation Etat islamique qui met en scène la décapitation de Peter Kassig et 18 soldats syriens. Selon les informations de France 2, il s'agirait de Michaël Dos Santos, 22 ans. Il serait originaire de Champigny-sur-Marne pour France 2, de Villiers-sur-Marne pour l'AFP (les deux villes sont limitrophes). L'homme aurait été repéré par les services de renseignements en 2013 lors du démantèlement d'une filière dans le Val-de-Marne, et aurait adopté le nom de guerre d'Abou Othman.
La justice française a déjà formellement confirmé la présence, parmi les bourreaux, de Maxime Hauchard, 22 ans. Ce converti à l'islam serait "parti en Syrie en août 2013", avait indiqué le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.
Plus de 1.100 Français sont impliqués dans les filières jihadistes et 376 d'entre eux sont actuellement présents en Syrie ou en Irak, selon les autorités françaises. Une quarantaine y ont déjà trouvé la mort.

Qui parmi les 17 autres djihadistes?

Parmi les 17 autres combattants apparaissant dans la vidéo à visage découvert, aucun d'entre eux n'a jusqu'à présent été formellement identifié. Certains d'entre eux ont un type occidental ou asiatique. Le parquet fédéral a cependant confirmé mardi enquêter sur l'implication d'un homme originaire de Vilvorde dans les décapitations. Selon Het Laatste Nieuws, qui cite des enquêteurs, un des hommes ressemblerait fortement à ce combattant belge de 28 ans. Le Britannique surnommé "Jihadi John" par les médias britanniques, pourrait en faire partie égaement. C'est lui qui apparaîtrait masqué avec, à ses pieds, la tête décapitée de Peter Kassig.
Le fait de montrer dans la vidéo des hommes à visage découvert est une "manière d'illustrer la composition internationale du groupe", a estimé Aymenn al-Tamimi, membre du Forum Moyen-Orient et expert des groupes jihadistes.
Pour le président Hollande, l'EI cherche à "créer un effet d'horreur" avec ce message: "Voyez (...) de quoi vos éventuels ressortissants seraient capables".
Avancée kurde à Kobané
Le meurtre de Kassig intervient quelques jours après l'annonce par Barack Obama d'une "nouvelle étape" en Irak avec l'envoi de 1500 conseillers supplémentaires qui porteront à 3100 le contingent américain.
Excluant le déploiement de troupes au sol, les Etats-Unis et leurs alliés de la coalition ont récemment augmenté la fréquence de leurs raids aériens.
Fortes de ce soutien, et appuyées par des miliciens et des membres de tribus, les forces irakiennes ont regagné la semaine dernière du terrain face aux jihadistes, brisant le siège de la plus importante raffinerie du pays après avoir reconquis la ville de Baïji puis un barrage au nord de Bagdad.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:57

SNCB : les resquilleurs payeront moins

Le Vif
19/11/2014 à 07:49
Source: Belga

La SNCB a décidé de ramener à un montant unique de 7 euros les différents suppléments applicables aux voyageurs qui achètent un ticket à bord du train, indique-t-elle mercredi dans un communiqué. Cette nouvelle tarification prendra effet le 1er février 2015 et vise à réduire "les discussions qui donnent régulièrement lieu à une agression à l'encontre de l'accompagnateur de train".








  • réactions(3)








Image d'illustration © Belga

Les voyageurs qui embarquent sans billet aux arrêts où des guichets ou des distributeurs automatiques sont disponibles doivent actuellement s'acquitter d'un supplément de 3 euros s'ils préviennent l'accompagnateur de train à l'avance. Le prix du supplément augmente à 12,5 euros si le voyageur ne l'avertit pas. "Ce système actuel, qui est complexe pour les voyageurs, fait régulièrement l'objet de discussions et conduit, dans certains cas, à des agressions envers le personnel d'accompagnement des trains", indique cependant la SNCB. Le nouveau système prévoit donc un supplément d'une valeur unique de 7 euros. Ce supplément ne s'appliquera cependant pas aux gares ne disposant pas de distributeurs automatiques en ordre de marche. La SNCB installe actuellement 740 distributeurs automatiques de billets dans ses gares et points d'arrêt. "En combinaison avec les guichets, la vente via internet et l'app SNCB, les voyageurs disposent d'une plus large gamme de possibilités leur permettant d'acheter un titre de transport avant de monter dans le train", ajoute la société des chemins de fer.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Ives le Mer 19 Nov - 14:58

Il y en a 8 en Wallonie : qu'est-ce qu'un zythologue ?

Le Vif
19/11/2014 à 08:08 - Mis à jour à 11:23
Source: Belga

Les huit premiers diplômes de zythologue formés en Wallonie ont été remis mardi aux lauréats à la Maison des Brasseurs à Bruxelles. Mais de quoi s'agit-il ?








  • réactions(1)








© Reuters

Cette formation concerne l'étude de la bière, du brassage et des brasseries. Enseignée en Flandre depuis 7 ans, la zythologie ne fait l'objet d'une formation professionnelle en Wallonie que depuis 2012, organisée à Liège par l'Institut wallon de Formation en Alternance et des indépendants (IFAPME). Les cours de cette première session étaient gratuits, grâce au soutien du Fonds social européen. Une deuxième session a débuté en 2014 avec 19 participants et une troisième devrait commencer à partir de septembre 2015. Après un cursus d'un an et demi, pour lequel une quarantaine de candidats s'étaient inscrits, ce sont donc les 8 premiers diplômés qui ont été honorés mardi. Ils ont suivi 200 heures de cours portant sur les matières premières utilisées par les brasseurs, la fabrication de la bière, sa dégustation, mais aussi son service et son accord avec les mets servis dans les restaurants. Les nouveaux diplômés ne proviennent pas tous de l'hôtellerie et de la restauration mais certains d'entre eux caressent des projets dans ce secteur. Les responsables de l'IFAPME ont indiqué mardi que selon l'association des Brasseurs Belges, la consommation de la bière est en hausse dans le secteur de la restauration en Belgique. Une constatation paradoxale, alors que cette consommation est en baisse constante depuis des dizaines d'années dans notre pays.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19 novembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum