Notre Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Mes tubages de juillet
Hier à 18:23 par Melgibson

» Bonjour -Bonsoir
Hier à 7:41 par Ives

» Blings squelette
Ven 21 Juil - 15:47 par Melgibson

» Mes masques personnel pour vous
Ven 21 Juil - 14:14 par Melgibson

» Blings ferrari
Ven 21 Juil - 12:33 par Melgibson

» Blings bisou flame
Jeu 20 Juil - 20:36 par Melgibson

» Blings danceurs
Jeu 20 Juil - 15:18 par Melgibson

» Mes créations de juillet
Jeu 20 Juil - 13:42 par Melgibson

» Quelques photos de moi relooké
Mar 18 Juil - 15:16 par Melgibson

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


15 novembre 2014

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:20

football
Affaire Courtois : Wilmots va-t-il trop loin?
 
 
«J'aurais dû garder ça pour moi»
 
 
Ce que Meunier doit faire pour être mieux vu (vidéo)
 
 
Le 39e Diable a la banane (vidéo)



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:21

border=0>
tennis
Vainqueur de Berdych, Djoko dans le dernier carré et assuré d'être N.1
 
 
football
La CAN 2015 aura lieu en Guinée Equatoriale
 
 
sport
Charline Van Snick se blesse... au badminton
 
 
Les prétendants au titre de Sportif de l'année sont connus



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:41

Sur 10 ans, Omega Pharma a payé 1,1 milliard en salaires et 237 millions d'impôts
La revente d'Omega Pharma avec, à la clé, une plus-value non imposée de 1,5 milliard d'euros pour son fondateur Marc Coucke, fait débat. Pascal Flisch, de B-Information, a analysé la contribution du groupe à l'économie. Omega Pharma a payé en moyenne 20 à 22% d'impôts, dit-il.
Partager:
 
La Région wallonne taille dans les avantages fiscaux
Le projet de décret-programme déposé par le gouvernement wallon au parlement contient toute une série de mesures d'accompagnement du budget.
Partager:
 
Ces célébrités qui rapportent plus mortes que vivantes
— Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Partager:
 
Kill my Bill: nouveau comparateur d'offres télécoms, énergétiques et financières
Envie de faire des économies sur vos factures ? Kill my Bill pourrait vous y aider, en trouvant l'offre la moins chère et la plus adaptée à vos besoins.
Partager:
 
Ruling fiscal et exonération des plus-values... rien de neuf sous le soleil
— Camille van Vyve
Partager:
 
Légère embellie de la croissance en zone euro
Le PIB de la zone euro a progressé de 0,2% au troisième trimestre, une croissance légèrement meilleure qu'attendu, selon une première estimation de l'office européen de statistiques Eurostat.
Partager:
 
Plus d'infos
 
Dexia: 166 millions de pertes au troisième trimestre
L'Allemagne a frôlé la récession
Le bénéfice net d'Airbus plonge
Des failles de sécurité découvertes dans le paiement par smartphone
Le pétrole chute de presque 3 dollars à New York, son plus bas depuis septembre 2010
Warren Buffet rachète Duracell
 
Ce soir sur Canal Z
 
Les titres-services moins avantageux en Wallonie
Les entreprises belges se lancent dans la réalité virtuelle
Croissance et inflation s'améliorent en zone euro
 
 
Les plus lus sur Trends.be
 
1
Kill my Bill : nouveau comparateur d'offres télécoms, énergétiques et financières
2
Votre argent cash protège la démocratie
3
La Région wallonne taille dans les avantages fiscaux
4
Sur 10 ans, Omega Pharma a payé 1,1 milliard en salaires et 237 millions d'impôts
5
Le Top 50 des sociétés qui payent le moins d'impôts en Belgique
 
 
Cette semaine dans Trends-Tendances
 
Zéro mort en 2020, c'est la promesse de Volvo
Tout sur votre pension : comment élaborer votre plan financier
Diesel : la fin de l'avantage fiscal
 
Un patron se fait tirer dessus à la kalachnikov pour vanter son entreprise (vidéo)
R. Trent Kimball est un patron qui a confiance dans les produits de son entreprise.
Partager:
 
En images: les photos du Business Forum Big Data
Data News a organisé ce 13 novembre le Business Forum consacré aux Big Data. Découvrez-en ici les photos.
Partager:
 
VIDEO: quand le robot de Google imite The Karate Kid
Le robot ATLAS de Google a reproduit une scène de The Karate Kid. Découvrez-en les images ici.
Partager:
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:42

Mais arrêtez cette politique du bac à sable !
14/11/2014 à 12:33 - Mis à jour à 14:27
Source: Le Vif/L'Express
N-VA et PS poursuivent leur confrontation à distance, au mépris de l'intérêt général des citoyens... et du maintien de l'ordre. Une dynamique irresponsable à l'heure où, plus que jamais, notre pays a besoin d'huile dans les rouages.








  • réactions(27)








© Belga

Il y a parfois, dans ce beau pays compliqué, de nombreuses raisons de s'étrangler. Ces derniers jours, on atteint tout doucement le summum dans l'indécence relative à la loyauté fédérale en raison d'un choc idéologique frontal entre deux partis qui gouvernent à des niveaux de pouvoir différents.
Jeudi, Paul Magnette (PS), bourgmestre de Charleroi, annonce que le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) ne serait "pas le bienvenu" à l'inauguration d'un nouvel hôtel de police dans sa ville. L'argumentation, purement morale, est liée aux propos tenus par l'excellence nationaliste au sujet de la collaboration alors que "des plaques commémoratives se trouvent dans le bâtiment" : sa présence pourrait donc choquer.
Vendredi, on retourne carrément dans le bac à sable de l'école primaire avec cette nouvelle sortie d'Yvan Mayeur (PS), bourgmestre de Bruxelles, dans la joute verbale à répétition née des incidents de la manifestation du 6 novembre dernier. Donc, en substance, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et d'autres (les syndicats policiers, mais aussi le bourgmestre MR d'Uccle Armand De Decker) critiquent la façon dont Yvan Mayeur a géré la fin de la manifestation. Pour rappel, 112 policiers ont été blessés. Bart De Wever (N-VA), bourgmestre d'Anvers, en rajoute une couche en affirmant que chez lui, ce serait différent. Mais Jan Jambon ne contacte pas Yvan Mayeur pour une évaluation des incidents, il le fera avec son ami anversois. Vendredi, donc, Yvan Mayeur le déplorait en riant (mais oui, de façon sarcastique précisons-le...), tout en... rejetant la responsabilité sur Bart De Wever qui aurait dû stopper les dockers anversois ivres, principaux fauteurs des troubles le 6 novembre, dès leur départ d'Anvers pour Bruxelles.
Stop ! N'en jetez plus, ce serait du grand Guignol si l'on ne parlait pas d'une responsabilité importante de l'Etat, en l'occurrence le maintien de l'ordre.
La traduction politique de ces incidents est simple : la N-VA et le PS, que tout oppose idéologiquement, continuent à distance le bras de fer qu'ils ont mené durant la campagne électorale, se nourrissant l'un l'autre. Le PS ne reconnaît pas la légitimité démocratique du "gouvernement MR/N-VA", la N-VA poursuit en retour les provocations et les dénonciations de tout ce qui peut venir des rangs du PS.
Il y a toutefois une différence de taille par rapport à la campagne électorale. Ces messieurs ne sont plus aujourd'hui en quête d'électeurs, ils sont aux commandes à des postes divers des rouages de l'Etat. Au-delà de leurs divergences, l'intérêt général impose tout simplement qu'ils fonctionnent ensemble ! On ne leur demande pas de partir en vacances ensemble ni même de prendre l'apéritif, on leur demande de faire tourner l'Etat ! Autrement dit, Paul Magnette peut dénoncer les propos de Jan Jambon, mais il n'a aucune raison de le déclarer persona non grata à un événement qui concerne la police. Autrement dit, Jan Jambon et Yvan Mayeur doivent se parler pour rectifier le tir et éviter qu'un tel chaos ne survienne à nouveau dans un climat social tendu.
Il est terriblement inquiétant de voir que des détenteurs du pouvoir refusent de se parler. Il est urgent de siffler la fin de la récréation.
L'intérêt général ne peut être pris en otage par ces intérêts partisans.
Et il ne s'agit pas que d'une expression relative au maintien de l'ordre. Le fonctionnement de notre Etat de plus en plus fédéral nécessite plus que jamais une collaboration entre TOUS les niveaux de pouvoir : fédéral, Régions, Communautés, provinces, communes, zones de police... La sixième réforme de l'Etat impliquera en outre des dizaines d'accords de coopération, indispensables pour éviter l'immobilisme. Que ce soit en matière sociale, fiscale, économique, de santé, de sports, de culture, de logement... dans tous les domaines, les compétences sont aujourd'hui morcelée, éclatées et exigent de la cohérence, de la loyauté, de la vision commune ou, si ce n'est pas possible, un minimum de concertation pour éviter les blocages.
Et en parlant de bac à sable, difficile aussi de ne pas épingler les débats "vitaux" (c'est ironique) et trompeurs, là encore, dont on nous a gratifiés ces derniers jours. Rebaptiser la commission de Défense nationale en Défense "tout court" (bon, soit, d'ailleurs le MR, le PS et Ecolo ont fait de même avec le ministre de la Défense sous Verhofstadt) ou rebaptiser la province d'Anvers en Midden-Brabant (ah oui, alors que les partis lançant cet enjeu vital réclamaient... la suppression des provinces il n'y a pas si longtemps que cela).
Il est terriblement inquiétant de voir que des détenteurs de pouvoir refusent de se parler ou de collaborer. Pourquoi ? La N-VA entretiendrait son agenda séparatiste tandis que le PS rêverait secrètement de faire tomber Michel Ier ou de lui imposer ses vues morales ? Assez ! Le résultat s'apparente à des gamineries préjudiciables pour tous.
L'enjeu de cette législature n'est-elle pas le socio-économique, la création d'emplois et la relance d'activités ? Cela ne nécessite-t-il pas l'implication de toutes les forces vives de ce pays ? Oui, il est urgent de siffler la fin de la récréation.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:43

Algérie: Bouteflika à nouveau hospitalisé en France
 

Le président algérien est hospitalisé dans une clinique de Grenoble selon le Dauphiné Libéré, sans plus de précisions sur son état de santé.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:43


La Wallonie atteint aussi le pouvoir d’achat
De premières mesures budgétaires sont annoncées ou confirmées en Wallonie. Elles n’atteignent pas le niveau du fédéral, mais la comparaison est fallacieuse :…
 
... lire la suite



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Ven 14 Nov - 22:44

REGION
Chasse : une balle perdue blesse deux personnes
belgique
Sept nouveaux avions-cargos commandés pour rien?



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:32


Il a fallu 3,5 ans en justice à Michèle pour récupérer son collier volé


  • 15/11 - 07h31
  • 14


Dahlem: deux molosses semaient la terreur aux abords d'une école


  • 15/11 - 07h03
  • 8


Liège: le «fou à lier exhibisionniste» a été déféré devant le parquet




avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:33

 
EN DIRECT. France-Albanie (1-1): Griezmann réveille les Bleus
 

FOOTBALL - Après plus d'une heure de jeu poussive durant laquelle les Bleus ont été menés au score, l'entrée et le but de Griezmann ont permis à l'équipe de France d'égaliser face à une surprenante équipe d'Albanie.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:33

Palmarès des hôpitaux et cliniques 2014
 

Ce palmarès traite 880 établissements hospitaliers français et classe les 50 premiers établissements pour les 30 spécialités les plus fréquemment soignées en France. Ce palmarès classe également les 10 premiers hôpitaux ou cliniques par région et par pathologie.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:33

Inondations : un enfant mort et deux personnes disparues dans le Gard
 

Un enfant est mort et deux personnes sont portées disparues après les inondations dans le Gard dans la nuit de vendredi à samedi.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:34

Evasion fiscale: le G20 en Australie sera réussi, si...
Le G20 organisé à Brisbane aboutira à des décisions "très agressives" sur la fiscalité, a promis l'Australie qui accueille ce week-end les 20 principaux chefs d'Etat de la planète. Tout le monde est attendu au tournant après les révélations du scandale fiscal, LuxLeaks.
>
Commenter



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 10:57

 
Intempéries dans le Gard: une famille emportée par les eaux, un homme retrouvé noyé
 

La voiture d'une famille a été emportée par les eaux dans la nuit de vendredi à samedi, après les inondations dans le Gard. La mère et son enfant de 4 ans ont été retrouvés morts. Le plus jeune enfant est toujours porté disparu. Un homme a également été retrouvé noyé.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 12:33

Paul Jorion : « L'autorité morale de Juncker est mise à mal »

  
inShare5
3


Published: 14/11/2014 - 14:32 | Updated: 14/11/2014 - 14:43
1


Paul Jorion © Quentin Caffier

Paul Jorion est chercheur en sciences sociales et professeur à la Vrije Universiteit Brussel. Il appelle à un virage à 180 ° des politiques européennes en envisageant un défaut collectif pour les dettes de la zone euro.
Le scandale des LuxLeaks représente-t-il un risque pour la nouvelle Commission ?
L’autorité morale de Jean-Claude Juncker a été mise à mal. Certes il veut redonner espoir avec un plan d’investissement, et c’est une bonne idée. Surtout si cela permet de donner du travail et donc de rendre du pouvoir d’achat aux Européens. Mais sa crédibilité est entachée par les révélations sur les pratiques fiscales du Luxembourg.
Nous avons aujourd’hui à la tête de la Commission un homme qui a mené la mise en place de l’austérité au sein de l’Eurogroupe. Et ce, tout en organisant l’évasion fiscale des grandes entreprises au Luxembourg. Les États ont perdu des milliards notamment par sa responsabilité, et maintenant il voudrait nous imposer des politiques d’austérité. On dit au peuple qu’on a plus d’argent alors qu’on sait où il est. C'est une position intenable.
Les prévisions de croissance de la Commission européenne ne cessent d’être revues à la baisse. Cela va-t-il durer ?
Il était clair qu’on allait payer cette politique d’austérité permanente depuis la crise financière. Cette fois, c’est évident : les prévisions de la Commission ne peuvent qu’être décevantes. Le pire c’est que les politiques d’austérité ont peu à peu été dénoncées un peu partout : au sein du FMI, de l’OCDE même. La Commission persiste pourtant à les mener. Cette fois, l’UE s’approche d’une vraie période de déflation : c’est donc grave.
En quoi la politique économique de l’UE se trompe-t-elle selon vous ?
La Commission ne comprend pas, ou prétend ne pas comprendre ce qu’il se passe sur le marché de l’emploi. La sensibilité de l’emploi à l’informatisation est prouvée, notamment dans une étude de l'université d'Oxford sur le futur de l’emploi.
On assiste à une désindustrialisation de l’UE. Le dernier rapport de la société de conseil Roland Berger sur le sujet montre que la valeur ajoutée provenant de l’industrie dégringole. La mécanisation sous toutes ses formes va faire disparaître des emplois qui ne réapparaitront pas.
Pourtant nos politiques sont dans une bulle. Par exemple, en France le gouvernement actuel écoute le Medef. On a un premier ministre socialiste, Manuel Valls, qui mène une politique plus à droite que celle de François Fillon. On ne sait pas pourquoi, parce que le Medef ne représente pas grand-chose.
Nos dirigeants sont sur une autre planète, on a une déconnexion croissante entre les citoyens et le politique en général. Depuis les années 1980, on est restés braqués sur un programme néo-libéral. Ça ne fonctionne pas, mais on continue.
Pourquoi le néo-libéralisme ne fonctionne-t-il pas ?
L’UE a un vrai problème : entre les faits et les dogmes, elle donne raison aux dogmes. Or quand les faits vont à l’encontre de la théorie, il faut réagir. Par exemple, les faits contredisent la théorie de la main invisible d’Adam Smith : c’est une théorie libérale qui est fausse en pratique. Dans les faits, non, l’intérêt des individus ne concourt pas à l’intérêt général ; l’intérêt des banquiers ne concourt pas à l’intérêt général, on l’a vu durant la crise financière.
Dans le même ordre d’idée, il y a une théorie qui explique que le chômage est lié à des charges trop importantes pour les entreprises en France. Le gouvernement a décidé d’alléger leurs charges pour qu’elles embauchent plus. C’est un manque d’analyse flagrant ! Même le patron du Medef, Pierre Gattaz, l’explique : « il n’y a pas de mécanismes pour transformer des cadeaux fiscaux en emplois ».
Cet aveuglement vis-à-vis de la théorie économique représente un vrai problème.
La gestion de la crise financière puis économique a-t-elle été adaptée ?
L’austérité montre ses limites. Mais l’UE c’est comme un couple : quand les temps sont durs, on se jette des casseroles à la figure. Il en ressort de bonnes choses et de moins bonnes parfois.
Du côté du positif, on a assisté à une évolution des positions idéologiques, notamment au Parlement européen. En revanche, la Commission, qui conserve l’essentiel du pouvoir, demeure figée. Un autre aspect positif de cette crise c’est Mario Draghi qui a sauvé l’Europe un beau jour de 2012, en déclarant «  la BCE fera tout pour sauver l’euro, qui est irréversible ». Il a parlé comme s’il était président de l’Europe, ce qui lui a conféré une autorité morale incontestable : les primes de conversion théoriques vers les anciennes monnaies ont été éliminées de fait, il n’y avait plus de sujet.
Quelles décisions récentes identifiez-vous comme allant dans le bon sens ?
Il faut se réjouir du fait que l’UE ait adopté un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de -40 % d’ici 2030. Mais rappelons-nous que pour éviter de réchauffer la surface du globe terrestre de plus de 2° d’ici 2050, il faudrait réduire les émissions de 70 % selon le GIEC.
Sur les paradis fiscaux, c’est la même chose : il y a de bonnes choses, de vraies évolutions. La future généralisation de l’échange automatique d’information entre États en fait partie. Mais il s’agit d’un commencement, seulement.
L’austérité a aussi provoqué la montée du populisme ; comment analysez-vous les dernières élections européennes ?
En France, en Espagne, en Italie, on se retrouve avec des majorités importantes de citoyens opposées au gouvernement. Quand on leur demande, ils expriment un vote de refus, d’extrême droite ou d’extrême gauche. Le mouvement 5 Etoiles de Beppe Grillo ou le mouvement Podemos en Espagne, le Front national ou la gauche radicale en Grèce n’évoluent pas sur des échiquiers politiques classiques ; ils rassemblent les mécontentements, autour d’une personnalité charismatique.
Comment jugez-vous le processus de renouvellement des institutions européennes tel qu’il s’est déroulé cette année ?
Les auditions des commissaires européens auprès du Parlement européen démontrent un manque de jugement patent. On a un commissaire à la culture qui vient d’un parti très à droite en Hongrie, un commissaire au climat qui a des intérêts dans le pétrole. C’est absurde.
Ne sentez-vous pas une inflexion des institutions quant au modèle économique qu’elles poursuivent ?
C’est vrai qu’à l’OCDE, quelqu’un comme Olivier Blanchard a de plus en plus d’influence (notamment sur la lutte contre l’évasion fiscale, NDLR). Au sein du FMI, l’organe d’évaluation indépendant critique les politiques d’austérité qui ont été menées. Mais le FMI a des morts sur la conscience ! Il a fait baisser l’espérance de vie en Grèce, la mortalité infantile a recommencé à grimper.
Donc ce ne sont pas ces petites inflexions qui vont changer la donne. Il faudrait un virage à 180 degrés pour que les politiques européennes redressent la barre.
La Banque centrale européenne a tenté d’infléchir également sa politique monétaire…
À la BCE, il n’y a pas vraiment de modification structurelle de la politique menée. Au lieu de la changer, on assiste à une déliquescence au sommet avec une mésentente croissante et évidente entre Mario Draghi, le président de la BCE, et l’Allemand Jens Weidmann. C’est un problème très grave : on risque d’engendrer de vraies guerres civiles parce que cette déliquescence entraîne un vide.
Faut-il conserver l’euro ?
Je pense qu’il faut conserver l’euro comme ciment. En revanche, nous allons vers sa disparition si son fonctionnement ne change pas. Il y a un antagonisme extrême entre la Banque centrale européenne et l’Allemagne. Au point que l’on pourrait voir un retrait de l’Allemagne de la zone euro, si les tensions s’exacerbent.
À titre de première modification à faire d’urgence, l’UE pourrait mutualiser les dettes de la zone euro. Mais le mieux serait d’organiser un défaut généralisé de toutes les dettes publiques de la zone euro. La dette publique est principalement possédée par des banques de toute façon. Mais cela permettra de fédéraliser l’Europe. Et c’est ce qui est important.
On a confié l’Europe à des commerciaux, il faut que le politique reprenne le dessus, parce que le résultat a été la montée du populisme. Le projet européen est terriblement contesté, et au lieu d’écouter la contestation et de la prendre en compte, les institutions font comme si elle n’existait pas. Moi je suis pro-européen, et pourtant je n’ai pas droit de cité à la Commission, on ne m’invite pas aux débats, parce que ma parole dérange. Ce n’est pas normal.
La Commission européenne négocie actuellement un accord de libre-échange avec les États-Unis, le TAFTA ou TTIP. Qu’en pensez-vous ?
À l’échelle mondiale, les politiques les plus réactionnaires et les plus dépourvues d’imagination sont européennes. Par exemple, les États-Unis ont refusé d’intégrer la finance dans le TTIP, parce que l’UE est à la traîne sur la règlementation, elle protège plus les banques et les banquiers que tout autre pays. Sur la question du règlement des différends, le recours à l’arbitrage est une hypothèse désastreuse. On ne peut pas remettre en cause la base du droit, qui est que le droit s’applique pour tout litige. Et on a vu ce que le recours à l’arbitrage dans l’affaire Tapie avait produit : une décision de connivence. Le risque du conflit d’intérêts est bien trop grand.
Enfin, la question du secret des négociations est indéfendable. Quand on fait les choses en secret, c’est qu’il y a des choses malhonnêtes. À mon avis si l’on ne publie pas l’évolution des négociations, c’est que l’opinion publique se rendrait compte que ce sont les lobbys qui font ces négociations : ce sont eux qui rédigent les textes. C’est un problème !



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 14:14

 G20 : les dirigeants s'engagent à "éradiquer" Ebola
Ils ont aussi promis de "couvrir ses conséquences économiques et humanitaires à moyen terme". Lire
 
 
 Vladimir, Barack, François... Au G20, on s'appelle par son prénom
Le Premier ministre australien, hôte du sommet, somme les chefs d'État de s'appeler par leurs prénoms pour plus de chaleur... Lire
 
 
 Et si on vendait les Mistral à la Suisse ?
Beaucoup de pays qui nous achètent des armes ne sont pas plus recommandables que la Russie de Poutine. Lire
 
 
 Intempéries : au moins 3 morts dans le Gard
Un enfant de 4 ans, sa mère et un quinquagénaire sont décédés, tandis qu'un bébé est toujours porté disparu. Lire
 
 
 2017 : Juppé progresse encore dans l'opinion
Il est le candidat UMP préféré des Français. Et chez les sympathisants, le maire de Bordeaux réduit l'écart face à Sarkozy. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 14:15

 Et s'ils s'entendaient pour réformer la France... 
Face aux périls économiques, certains préconisent une forme d'union sacrée. Enquête et débat. Lire
 
 
 Pour les Français, l'avenir politique de Fillon est compromis
Plus de la moitié d'entre eux considèrent que l'ex-Premier ministre est plombé par les révélations de l'affaire Jouyet/Fillon. Lire
 
 
 La justice s'empare de l'affaire Fillon/Jouyet
Fillon demande à récupérer l'enregistrement dans lequel Jouyet le met en cause. La justice rendra sa décision jeudi. Lire
 
 
 Un enregistrement qui pourrait gêner Sarkozy
Selon "Complément d'enquête", un militant souhaitait interroger l'ex-chef de l'État sur Bygmalion. Celui-ci lui a offert un poste. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 14:15

 Philae : un nouvel exploit avant de s'assoupir
Le robot est parvenu à envoyer un flot de données scientifiques et a réussi une rotation, probablement son dernier sursaut. Lire
 
 
 Rosetta : ce que Philae est parti faire sur cette comète
L'astrophysicien Jean-Pierre Bibring, coresponsable scientifique de Philae, détaille la mission du robot-laboratoire embarqué par Rosetta. Lire
 
 
 Philae a transmis les données du forage
"Toutes les données de la première séquence scientifique ont été téléchargées avec succès", se réjouit le responsable scientifique. Lire
 
 
 Magic Johnson livre ses secrets pour réussir
L'ancienne star du basket, devenue milliardaire grâce à des affaires florissantes, a partagé ses recettes de businessman à Las Vegas. Le Point.fr y était. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 14:16

EN IMAGES
Politique - L'équipe de rêve pour diriger la France



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 14:16

 
Vladimir Poutine écourte sa venue au sommet du G20
 

Alors que le dirigeant russe cristallise les tensions autour de lui, Vladamir Poutine quittera le sommet de Brisbane plus tôt que prévu, ce dimanche.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 15:00

"Cher Monsieur Francken, supprimez donc l'Etat, les avocats et les migrants (et demain les chômeurs et les pensionnés)"
15/11/2014 à 11:54 - Mis à jour à 11:55
Dans un article intitulé "Francken, l'asile en tolérance zéro", publié sur le vif.be le 3 novembre dernier, le nouveau secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, le N-VA Theo Francken, dédiait une "mention spéciale" à "ces bureaux d'avocats, autant dire l'industrie de la migration", qui, disait-il, "peuvent se remplir les poches en essayant de trouver toutes sortes de subterfuges légaux". Un collectif d'avocats lui répond.








  • réactions(19)








Theo Francken, secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration. © Belga

En tant qu'avocats membres de "ces bureaux d'avocats" que nous sommes, spécialisés entre autres dans le droit des étrangers, et où nous remplissons joyeusement les fouilles dans un grand jaillissement de "migro-dollars" issus de juteux subterfuges légaux, nous souhaitons exprimer notre étonnement.
En effet, nous avions cru comprendre, à la lecture du programme de la N-VA et de la déclaration gouvernementale qui s'en est suivie, que la ligne politique annoncée allait dans le sens d'une nette favorisation du patronat et de l'entreprise - des riches, en somme - au détriment des travailleurs, des chômeurs, des pensionnés, des migrants - bref, de tous les autres.
Nous, riches avocats étrangéristes, nouveaux nababs de l' "industrie de la migration" qui nous engraissons éhontément à coups de procédure rémunérées par le Bureau d'Aide Juridique (BAJ, ou "pro deo"), à hauteur du montant alléchant de 11 euros bruts de l'heure (pour rappel, le revenu minimum mensuel garanti (RMMG), fixé par convention collective de travail, est fixé à 8,43 euros/heure), nous qui pensions que ce nouveau gouvernement allait enfin se ranger à nos côtés, sommes donc surpris d'être ainsi l'objet de la vindicte du nouveau secrétaire d'Etat.
Nous sommes aussi surpris de lire que ce taux horaire qui doit faire baver d'envie tout CEO qui se respecte se mérite à coups de "subterfuges légaux" et souhaiterions que notre secrétaire d'Etat puisse nous éclairer sur ce qu'il entend par là.
Ces ruses, ces astuces, ces stratagèmes que nous semblons si aptes à utiliser à nos fins (fussent-elles celles de nos clients), sont-ce, par exemple, le fait d'invoquer les jurisprudences de la Cour européenne des droits de l'homme qui ont condamné la Belgique à de multiples reprises ces deux dernières années pour "traitements inhumain ou dégradant", "torture" ou parce que les recours prévus en droit belge en matière de droits des étrangers ont été considérés comme étant "ineffectifs"?
Est-ce qu'il pensait plutôt à la pratique de l'Office des étrangers, qui consiste à retirer les décisions négatives qu'ils prennent lorsque nous les attaquons et lorsqu'ils estiment que nous avons de bonnes chances d'obtenir gain de cause, afin d'éviter une jurisprudence qui leur serait défavorable? Est-ce cette pratique qui consiste à reprendre ensuite, systématiquement, la même décision un peu plus tard, nous forçant à introduire à nouveau un recours, et ainsi de suite, encore et encore, selon un système que le médiateur fédéral lui-même a qualifié de "carrousel" - comme d'autres organisent des carrousels TVA? Visait-il l'ensemble de ces pratiques effectuées par son administration depuis des années, en dépit tant du bon sens et du principe de bonne administration le plus élémentaire, que du respect des droits humains?
Mais le secrétaire d'Etat a le mérite de la cohérence. Afin de remédier à ce problème des "avocats étrangéristes" qui coûtent si cher à la collectivité, il propose simplement... d'attaquer le problème à la racine. C'est simple, mais il fallait y penser (quoiqu'il n'est certes pas le premier à imaginer une telle solution...): plus de procédures, plus d'avocats. C'est ce qu'il suggère, lorsqu'il dit: "Beaucoup de pickpockets pris en flagrant délit séjournent illégalement dans notre pays. Il serait préférable de les expulser immédiatement au lieu de les déférer dans un tribunal. Il faudrait les embarquer dans un avion au plus vite."
C'est imparable: supprimez l'Etat de droit et son coûteux cortège de magistrats, d'avocats, de droits de la défense, voire supprimez les obligations conclues par la Belgique en matière de droits humains et notamment, le recours à cette fort gênant cour de Strasbourg qui tape trop souvent sur les doigts de l'Etat belge - vous verrez: il s'en dégagera un joli petit pactole qui tomberait à pic en ces temps d'austérité. Pactole qui pourrait servir, par exemple, à relancer l'économie en finançant des entreprises chargées de construire des prisons, afin d'y enfermer, dans un second temps, également tout un chacun sans autre forme de procès, dès lors qu'il est soupçonné d'avoir commis un délit...
Ne nous y trompons pas, en effet: la démocratie d'un Etat se mesure à la manière dont il gère ses frontières - et donc, à sa politique migratoire. Ce qu'on met en place aujourd'hui concernant des migrants n'est donc que l'annonce de ce qui pourra se mettre en place à l'avenir concernant l'ensemble de la population. Et si ce sont les avocats qui sont aujourd'hui la cible du secrétaire d'Etat, ce n'est pas seulement eux qu'il attaque ainsi. A travers eux, ce sont les personnes qu'ils défendent qui sont visées. C'est la possibilité d'avoir recours à des juridictions indépendantes, à un avocat payé par le BAJ pour ceux qui n'ont pas les moyens d'en payer les frais, c'est le droit de ne pas être enfermé sans être jugé coupable par un tribunal indépendant, ce sont les droits de la défense, qualifiés avec mépris de "subterfuges légaux", qui sont en jeu. Aujourd'hui pour les migrants, et demain? Pour les travailleurs, les chômeurs, les pensionnés, tous ceux qui ne représentent ni la droite, ni les riches? La question est loin d'être rhétorique.

  • Selma BENKHELIFA
  • Jan BUELENS
  • Joke CALLEWAERT
  • Rosalie DANNEELS
  • Pascaline DE BAUW
  • Marie-Pierre de BUISSERET
  • Florence de la PRADELLE
  • Marie DOUTREPONT
  • Caroline DRIESEN
  • Drita DUSHAJ
  • Franz GELEYN
  • Guerric GOUBAU
  • Valérie HENRION
  • Leïla LAHSSAINI
  • Loïca LAMBERT
  • Charles NTAMPAKA
  • Corinne MALGAUD
  • Hind RIAD
  • Pierre ROBERT
  • Thomas MITEVOY
  • Olivier STEIN
  • Diletta TATTI
  • Maria TRIPS
  • Mieke VAN den BROECK
  • Pascal VANWELDE
  • Stéphane WELKENHUYSEN
  • Julien WOLSEY



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 16:32

"La Belgique n'a plus de politique forte anti-tabac depuis 2007"

Olivier RogeauJournaliste au Vif/L'Express
15/11/2014 à 13:32 - Mis à jour à 13:33
Source: Le Vif

La Belgique, pays modèle en matière de lutte contre le tabagisme? Plus vraiment.








  • réactions(1)








Par manque de courage politique, plusieurs mesures anti-tabac restent dans les tiroirs. © BELGA/Nicolas Maeterlinck

En dépit des pressions de l'industrie du tabac, l'interdiction de fumer s'est progressivement étendue au lieu de travail et à l'Horeca, sans provoquer les drames économiques annoncés. En 2007, la Belgique a même été le premier pays européen à imposer, sur tous les paquets de cigarettes, la présence de photos en couleur illustrant les dégâts du tabagisme sur la santé. Depuis, en matière de prévention, on stagne. "Nous étions un pays pionnier, mais depuis sept ans, nous n'avons plus de politique forte anti-tabac, dénonce ainsi Luk Joossens, expert en prévention à la Fondation contre le cancer. Rudy Demotte, ministre fédéral de la Santé Publique entre 2003 et 2007, s'était montré efficace en la matière. On ne peut en dire autant de Laurette Onkelinx, qui lui a succédé, ou d'Elio Di Rupo, qui, fin 2009, se disait défavorable à une interdiction totale du tabac dans les cafés!"
Quelque 26% des Belges fument, alors que le tabagisme est responsable de plus de 30 % des décès par cancer. Malgré les interdictions de fumer dans les lieux publics, les chiffres de consommation ne diminuent pas. En trente ans, les femmes ont adopté les habitudes tabagiques des hommes. D'où une augmentation fulgurante des cas de cancer du poumon chez les femmes.
Par manque de courage politique - la peur de prendre des mesures impopulaires -, plusieurs pistes anti-tabac restent depuis des années dans les tiroirs. Parmi celles-ci, l'interdiction de la publicité pour le tabac sur les lieux de vente. Ou encore l'adoption du fameux "paquet générique" (sans logo). Autre solution non retenue à ce jour: une hausse sensible de la taxe. "Le prix du paquet est nettement trop bas en Belgique, assure Luk Joossens. Le tabac à rouler est environ deux fois plus cher en France et quatre fois plus coûteux en Grande-Bretagne!" Du coup, de nombreux Français, Néerlandais et Britanniques viennent se fournir en tabac dans notre pays. Ce qui fait dire à certains que la Belgique "exporte" ses cancers dans les pays voisins.

  • La ligne Tabacstop (0800/11100) gérée par la Fondation contre le cancer propose des consultations gratuites par téléphone avec des tabacologues.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 16:51

Ta mère en planque sur ton smartphone

Soraya Ghali
15/11/2014 à 11:40
Source: Le Vif

Logiciels espions dans les portables, GPS dans les sacs à dos... Des parents ultraprotecteurs surveillent leur progéniture à l'aide de gadgets high tech. Flicage ou protection?








  • réactions(2)








© Sonia Klajnberg et Alexandre Dujardin

Aidé par la technologie, l'espionnage familial semble en pleine expansion. Ainsi, ces parents équipent leurs enfants de balises GPS portatives, vendues, par exemple, par la société Ma p'tite Balise. De la taille d'une clé de voiture, il s'agit d'un boîtier qu'il suffit de glisser dans le cartable ou la poche du blouson. Doté d'un bouton SOS, il permet, depuis un ordinateur ou un smartphone, de les localiser en permanence, avec une précision garantie de trois mètres. Les parents angoissés peuvent aussi équiper leurs enfants d'une balise GPS Trax, dont la marge d'erreur est également de trois mètres, qui permet de délimiter des zones qui leur sont défendues sur une carte interactive. Ils sont alertés dès que l'enfant y pénètre.
Les ados n'échappent pas, eux non plus, aux applis de contrôle à distance, bien moins coûteuses. Telle Alert Us. Son principe est simple: les parents sont avertis de l'arrivée de leur progéniture à l'école ou à la maison, sans avoir besoin d'envoyer des messages. En cas d'accident, l'enfant peut prévenir ses parents ou tout autre "protecteur" dont le contact est enregistré. Une alerte est également envoyée aux différents services de secours.
Ces nouveaux espions pullulent sur l'App Store et sur l'Android Market. Ainsi iChaper. Le diminutif de "chaperon", dans une version modernisée et terriblement efficace. Une fois iChaper téléchargé sur le smartphone de l'enfant, les parents peuvent gérer le nombre d'appels et les SMS en fonction de tranches horaires (éviter les heures de cours, par exemple), choisir les applications mobiles appropriées... L'appli géolocalise également le mobile et envoie une alerte lorsque l'écolier pénètre dans l'enceinte scolaire. Elle peut aussi délimiter un périmètre autorisé et déclencher un signal si l'enfant en sort. Les parents peuvent aussi installer Family ou Où est ma fille, des applis qui, à tout moment, localisent la "cible".
Flicage? Selon la société iChaper, il s'agit d'accompagner l'ado dans l'apprentissage de l'utilisation d'un smartphone. D'ailleurs, le contenu des messages et des photos n'est pas consultable par les parents, afin de respecter l'intimité de l'utilisateur. ZoeMob, lui, permet d'être alerté quand l'ado reçoit sur son mobile d'éventuels "sextos" ou des SMS d'intimidation. Mais d'autres applis, carrément invisibles, vont plus loin encore. Elles permettent de violer incognito tout le contenu d'un portable. "En cinq minutes, commencez à espionner le téléphone portable de votre enfant. Recevez secrètement la copie de ses messages, appels, contacts, position GPS, historique Internet, conversations Facebook, Whatsapp, Viber et plus encore, à distance, sans être vu", propose MobiPast. Comme TeenSafe. A partir de son portable, le parent peut vérifier tout ce qu'un ado fait sur son mobile. Ou l'appli mSpy, par exemple, un "keylogger". Le géniteur peut lire et enregistrer en temps réel ce que l'ado frappe sur son clavier... et récupérer ainsi tous les mots de passe.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 16:52

Les impôts vont être mieux calculés

Le Vif
15/11/2014 à 10:44
Source: Belga

La note de politique générale du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) prévoit la création d'un organe indépendant qui va chapeauter l'inspection spéciale des impôts, rapporte le journal Le Soir samedi. Le ministre nationaliste souhaite également que le précompte professionnel soit adapté à l'impôt réel








  • réactions(5)








Johan Van Overtveldt, ministre des finances (N-VA), et le gouverneur de la Banque centrale Luc Coene. © REUTERS/François Lenoir

Johan Van Overtveldt va examiner la possibilité d'ajuster à terme le précompte professionnel de sorte que celui-ci soit adapté à l'impôt réel et aux taux de l'impôt des personnes physiques (IPP), ressort-il de sa note de politique générale.
Actuellement, le citoyen paie structurellement trop de précompte professionnel, que l'on ne récupère qu'un an et demi plus tard lors de la cotisation de l'impôt. Cela concerne deux tiers des contribuables soumis à l'IPP, soit plus de 3,5 millions de personnes. Ils sont remboursés d'un montant moyen oscillant entre 1.300 et 1.500 euros. Au total, c'est entre 4,5 et 5,5 milliards d'euros que l'Etat doit rembourser chaque année aux contribuables.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 16:52

Une cinquième plainte déposée contre Jean-Charles Luperto

Le Vif
15/11/2014 à 10:21 - Mis à jour à 10:45
Source: Belga

Une cinquième plainte a été déposée vendredi après-midi auprès de la police judiciaire fédérale de Namur contre Jean-Charles Luperto, bourgmestre toujours en titre de Sambreville, soupçonné d'outrage public aux moeurs en présence de mineur(s).








  • réactions(9)








Jean-Charles Luperto © BELGA

La plainte émane d'un trentenaire qui affirme avoir été "traumatisé" lorsqu'il avait 16 ans par le président démissionnaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, révèle La Dernière Heure samedi.
L'homme a été entendu vendredi après-midi par les enquêteurs. Il accuse Jean-Charles Luperto de l'avoir "traumatisé" en lui montrant ses parties intimes. Les faits remonteraient à l'année 2000, lorsque Jean-Charles Luperto occupait un poste d'échevin à Sambreville.

La défense de Jean-Charles Luperto n'est pas au courant du dépôt ce cette 5e plainte

Le conseil de Jean-Charles Luperto, bourgmestre en titre de Sambreville, député wallon et président démissionnaire du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui fait l'objet d'une enquête pour outrage public aux moeurs en présence de mineur(s), indique samedi matin ne pas être au courant du dépôt d'une cinquième plainte.
D'après le journal La Dernière Heure, une cinquième plainte a été déposée vendredi après-midi auprès de la police judiciaire fédérale (PJF) de Namur contre Jean-Charles Luperto. Cette plainte émane d'un trentenaire qui affirme avoir été "traumatisé" dans les années 2000, lorsqu'il avait 16 ans, par Jean-Charles Luperto qui lui aurait montré ses parties intimes, selon la Dernière Heure. M. Luperto occupait à cette période un poste d'échevin à Sambreville.
Me Rodeyns, un des avocats de Jean-Charles Luperto, souligne que ces si prétendus faits avaient été commis durant les années 2000, ils seraient prescrits. "Je ne suis pas au courant d'une cinquième plainte et je ne souhaite pas réagir là-dessus. Je pense que Me Preumont aura la même réaction", a commenté Me Rodeyns. Son confrère, qui assure donc également la défense de Monsieur Luperto, de même que le parquet de Namur, n'ont pu être joints par l'agence Belga samedi à 9h30. Sollicité également par l'agence Belga, le procureur du roi de Namur Vicent Macq n'a pas confirmé l'existence de cette nouvelle plainte, rappelant "qu'en accord avec le juge d'instruction, il n'y aura pas de communication (sur ce dossier) avant plusieurs jours".
Le procureur du Roi avait indiqué lors d'une conférence de presse dimanche dernier que quatre plaintes avaient été déposées contre Jean-Charles Luperto pour des faits qui se seraient déroulés entre avril et août 2014. Une instruction a été ouverte pour outrage public aux moeurs en présence de mineur(s).



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Ives le Sam 15 Nov - 16:52

Faute d'énergie, le robot Philae s'assoupit après une mission historique

Le Vif
14/11/2014 à 20:37 - Mis à jour le 15/11/2014 à 11:57
Source: Belga

Le robot Philae s'assoupit sur la comète "Tchouri", après une mission historique qui a tenu en haleine et permis de récolter des données qui pourraient aider à comprendre les origines de la vie sur Terre.








  • réactions(1)








© Belga

Posé sur la comète "Tchouri" à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre, Philae, à cours d'énergie "va s'assoupir sous peu", a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi à l'AFP le CNES, l'agence spatiale française. Il est "entré en mode veille", selon l'Agence spatiale européenne (ESA).
"On ne reçoit plus de données. On a perdu le contact" samedi vers 00h36 GMT (01h36 HB), a déclaré Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES (Centre national d'études spatiales) à Toulouse (sud de la France). Selon les calculs du CNES, la batterie de Philae devait être totalement déchargée vers 02h00 GMT (03h00 HB).
"Nous sommes en train de boire du champagne car cette mission est un succès", a ajouté M. Gaudon.
La prochaine fenêtre de communication avec le robot est prévue samedi à 10h00 GMT (11h00 HB).
"Nous allons essayer à nouveau (ndlr: d'entrer en contact avec lui). Mais les chances de rétablir la liaison sont très très faibles", a déclaré à l'AFP Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur, depuis l'Agence spatiale européenne (ESA) à Darmstadt (Allemagne). "La batterie est en dessous du niveau nécessaire pour faire fonctionner l'ordinateur central", a dit M. Ulamec.

Résultats extraordinaires

Après trois jours de travail, "les résultats de Philae sont extraordinaires", avait estimé un peu plus tôt Marc Pircher, le directeur du CNES à Toulouse. "80% du travail du robot a été fait", avait-il assuré avant que le robot ne se remette à envoyer un flot de données en fin de soirée.
Le robot a réussi à lancer un forage de dernière minute même si on ne sait pas encore s'il a pu ramener un échantillon de la surface de la comète. "Le premier forage sur une comète est devenu une réalité!", s'est vanté Philae sur son compte Twitter.
Le robot a également entrepris une manoeuvre de rotation pour permettre à ses panneaux solaires de recevoir davantage de lumière à l'avenir car la comète file vers le Soleil. "Nous n'avons pas eu d'images prouvant que cela a réussi", a nuancé Philippe Gaudon.
Philae, qui s'est posé à l'ombre entre des rochers, a d'abord fonctionné avec une pile d'une durée de vie de 60 heures. Mais ses batteries solaires qui devaient prendre le relais n'ont pas reçu assez de lumière pour lui permettre de rester actif.
En hibernation, il se réveillera peut-être cet été si ses batteries se rechargent lorsque la comète approchera du Soleil. "Nous avons bon espoir mais pas à court terme car il y a trop peu de lumière pour le moment", a ajouté M. Gaudon.

Travail d'arrache-pied

Largué par la sonde européenne Rosetta, le petit robot avait atterri mercredi en fin d'après-midi sur le noyau de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, une première de l'histoire spatiale.
Pendant sa courte période d'activité, le robot a travaillé d'arrache-pied. Ses dix instruments ont été activés.
La feuille de route du robot était notamment de trouver des molécules organiques qui ont pu jouer un rôle dans l'apparition de la vie sur Terre, les comètes étant les objets les plus primitifs du système solaire.
Ces molécules organiques pouvaient être récoltées grâce à l'échantillon au sol (qui devait ensuite être réchauffé avant de pouvoir être analysé) mais pas seulement. D'autres instruments ont "sniffé" les gaz à la surface de la comète et la récolte a été bonne.
Le robot, qui pèse 100 kg sur la Terre, a une masse d'un gramme sur la comète, a recueilli une mine d'images et de données scientifiques, transmis à la sonde Rosetta qui les a renvoyés sur Terre.
Philae a radiographié l'intérieur de la comète, étudié son magnétisme, fait des images du sol, analysé les molécules complexes dégagées par la surface.
Cette mission "est unique et restera unique à jamais", avait souligné vendredi Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta.
Un bémol toutefois, l'activité du robot, qui aurait pu durer jusqu'en mars en cas de bon ensoleillement, a été écourtée.
Quoiqu'il arrive à Philae, la mission Rosetta est loin d'être terminée. La sonde, qui a déjà parcouru 6,5 milliards de km dans l'espace, poursuivra son escorte de "Tchouri" au moins jusqu'au 13 août. C'est à cette date que la comète passera au plus près de l'astre.

Le robot a transmis les données du forage sur la comète

Avant de se mettre en veille, Philae a pu transmettre dans la nuit les données du forage réalisé sur la comète Tchouri, a annoncé samedi à l'AFP le responsable scientifique de l'atterrisseur, Jean-Pierre Bibring. "On a tout reçu. Tout s'est déroulé exactement comme prévu. On a même pu faire la rotation pour optimiser la réception de la lumière sur les panneaux solaires", a déclaré M. Bibring dans un entretien téléphonique depuis le centre de contrôle de Philae à Cologne (Allemagne).
"Philae est en mode veille. Toutes les données de la première séquence scientifique ont été téléchargées avec succès!", a pour sa part indiqué l'Agence spatiale européenne (ESA) sur son compte Twitter.
"On a terminé cette première phase absolument fabuleuse et rien ne ressemble à ce qu'on avait prévu. Ca nous donne très envie de continuer à l'explorer", a déclaré Jean-Pierre Bibring. "On s'aperçoit que c'est de plus en plus différent que ce qu'on imaginait, c'est fantastique", a-t-il encore dit, refusant d'en dévoiler plus.
M. Bibring s'est également dit "convaincu qu'on est capable de maintenir Philae en survie jusqu'à ce que ses panneaux solaires puissent se recharger suffisamment en se rapprochant du soleil".
La fin de la première séquence scientifique correspond à la fin prévue de la durée de vie de la pile de Philae. La relève devait être assurée, avec une puissance réduite, par des batteries solaires, mais la position peu éclairée de Philae sur la comète leur permettra seulement, dans un premier temps, d'assurer sa survie.
"L'important c'est qu'on puisse survivre jusqu'à des moments meilleurs", a conclu M. Bibring.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3425
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 15 novembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum