Notre Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Mes masques personnel pour vous
Hier à 23:44 par Melgibson

» Bonjour -Bonsoir
Hier à 10:42 par Ives

» Mon animation du jour
Ven 22 Sep - 22:38 par Melgibson

» Mes créations de septembre
Ven 22 Sep - 20:29 par Melgibson

» Mes tubages de septembre
Jeu 21 Sep - 20:15 par Melgibson

» Voila pourquoi des foix suis abcents des forum
Sam 16 Sep - 22:03 par Melgibson

» Mes création de aout
Lun 28 Aoû - 21:41 par Melgibson

» Mes tubages de aout
Ven 25 Aoû - 22:51 par Melgibson

» Tutoriel créer son propre cadre
Sam 19 Aoû - 18:44 par Melgibson

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


12 novembre 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12 novembre 2014

Message par Ives le Mar 11 Nov - 22:11

belgique
Présidence du Parlement de la FWB: exit Luperto, welcome Courard
buzz
Le plus honnête est un SDF, il reçoit 1000$ en récompense (vidéo)
 
sport
Ebola: pas de Coupe d'Afrique pour le Maroc



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mar 11 Nov - 22:12

societe
Lonzée: tué à coups de fourche
REGIONS
Toute l'actu de Oupeye. Pour lire les articles, cliquez ici
 
EN IMAGES
Un 11 novembre sous sécurité renforcée
REGION
Waremme va faire fermer ses night shops
 
REGION
Les policiers de Bruxelles déçus de leur rencontre avec les autorités
Monde
Impressionnant: un jeune Syrien risque sa vie pour sauver une fillette (vidéo)
 
sport
Dopage : le Spirou vire un joueur
Diables: Wilmots dévoile son onze de base face à l'Islande



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:14


Liège: des squatteurs se sont domiciliés dans «Le Labo», propriété de la Régie des Bâtiments


  • 12/11 - 07h18
  • 8


Piéton renversé à Flémalle: "Thierry était un homme aimé de tous"


  • 12/11 - 07h48
  • 6


Les terribles coups bleus de Marie, policière victime des jets de pavés lors de la manif




avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:15

 
Collèges publics et privés : le classement qui dérange
 

Un site internet spécialisé dans la mise en ligne des résultats d'examen vient de publier un classement des collèges, en fonction du taux de mentions obtenues au diplôme national du brevet. Au risque d'exacerber la concurrence entre public et privé ?
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:15

 
Rosetta tire des plans sur la comète Tchouri
 

Après dix ans de voyage, la sonde européenne Rosetta tentera ce mercredi une première dans l'histoire de la conquête spatiale: poser un engin sur l'un de ces témoins primitifs du système solaire. Avec pour ambition d'y découvrir peut-être les sources de l'eau et de la vie sur Terre. Fascinante odyssée.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:16

A Paris, le meurtrier présumé n'est (peut-être) pas celui que vous croyez
>
Un rapport publié ce mercredi dévoile les caractéristiques des homicides à Paris et proche banlieue. Il permet de dresser un profil type des victimes et des meurtriers présumés mais aussi d'expliquer les raisons de ces actes. Aperçu.
>>
3 commentaires



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:16

 Le "tourisme social" retoqué par la Cour de justice de l'UE
Les États membres ne sont plus tenus d'octroyer des prestations sociales à des citoyens d'autres États membres. Lire
 
 
 L'incroyable odyssée de Rosetta et de Philae
VIDÉO. À l'occasion du largage de Philae, Le Point.fr vous propose un retour en images sur les 10 ans de voyage de Rosetta. Lire
 
 
 Rosetta : "C'est un peu comme Christophe Colomb qui arrive en Amérique"
Roger-Maurice Bonnet, un des pères de la sonde européenne Rosetta, avoue sa "petite fierté" de voir aboutir une mission dont la gestation a démarré il y a presque 30 ans. Lire
 
 
 Aberkane : stop à l'évaporation de la recherche ! 
Pour Idriss J. Aberkane, l'économie du savoir est semblable au cycle de l'eau. La recherche fait s'évaporer des découvertes qui "pleuvent" ensuite en inventions, donc en brevets, en innovations et en emplois. Lire
 
 
 Fillon-Jouyet : le spectre du "cabinet noir"
L'affaire Jouyet a ranimé les pires soupçons sur une cellule secrète à l'Élysée. Une mauvaise habitude sous la Ve République. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:17

 Le "troisième homme" dédouane Fillon, qui porte plainte contre Jouyet
Antoine Gosset-Grainville est sorti de son silence. Selon lui, le déjeuner n'aurait "pas porté sur les affaires de l'UMP". Lire
 
 
 François Bayrou : "La démission de Jouyet est inéluctable"
EXCLUSIF. Pour le président du MoDem, le secrétaire général de l'Élysée "s'est pris les pieds dans le tapis". Lire
 
 
 Comptes de campagne Sarkozy : les dessous juridiques de l'affaire des pénalités
Dans quels termes s'annonce la bataille judiciaire autour des 363 615 euros payés par l'UMP au lieu et place du candidat Sarkozy ? Éclairage. Lire
 
 
 Paris : ouverture du procès en appel des surirradiés d'Épinal
En première instance, trois médecins avaient écopé de peines de trois à quatre ans de prison. Quatre autres prévenus avaient été relaxés. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:17

 Brighelli : enseigner les religions, oui, mais...
Esther Benbassa, sénatrice EELV, propose aujourd'hui une augmentation notable du temps scolaire consacré à l'étude des religions. Sans arrière-pensées, bien sûr... Lire
 
 
 Les bonnes manières selon Julien Lepers : "Pissons assis !"
L'animateur de "Questions pour un champion" publie "Les mauvaises manières, ça suffit !", un traité de savoir-vivre "actuel" et édifiant. Lire
 
 
 Les SMS désespérés de Nabilla
Le photographe Jean-Claude Elfassi publie ses échanges de SMS avec Nabilla. La jeune femme semblait en pleine déprime et au bout du rouleau. Lire
 
 
 Jeff Decker, l'homme qui collectionne les vestes de motard !
VIDÉO. Artiste passionné par les motos et leur histoire, il nous ouvre les portes de sa collection de vestes de gangs de motards des années 1940 à 1980. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:24

 
Rosetta tire des plans sur la comète Tchouri
 

Après dix ans de voyage, la sonde européenne Rosetta tentera ce mercredi une première dans l'histoire de la conquête spatiale: poser un engin sur l'un de ces témoins primitifs du système solaire. Avec pour ambition d'y découvrir peut-être les sources de l'eau et de la vie sur Terre. Fascinante odyssée.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 10:24

Scinder un achat immobilier: tout un art!
La technique de l'achat scindé d'un bien immobilier par des parents et leurs enfants est très populaire. Encore faut-il que l'opération soit réalisée dans les règles pour être intéressante.
Partager:
 
Les bases branlantes d'ASML
Le leader mondial des outils de lithographie destinés à la fabrication des semiconducteurs évolue à des niveaux record en Bourse mais fait pourtant face à des perspectives extrêmement incertaines.
Partager:
 
ThromboGenics ne séduit plus
La société biotech a subi un nouveau revers en Bourse après un trading update trimestriel confirmant pourtant ses objectifs. Les marchés sanctionnent une stratégie laissant peu d'espoir.
Partager:
 
Ageas moins solide qu'il n'y parait
L'assureur a publié des profits record pour ses activités opérationnelles grâce surtout à des éléments non récurrents. Les perspectives apparaissent mitigées sur fond de baisse des taux.
Partager:



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 11:47

Les députés français voteront sur la reconnaissance de l'Etat palestinien
 

Les députés sont appelés à voter un texte sur la reconnaissance de l'Etat palestinien le 28 novembre.
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 12:24

L'ACTU DU JOUR
Mercredi 12 novembre 2014
Les avocats de Luperto: "S'il a été vu, cela l'étonne!"

BELGIQUE  Jean-Charles Luperto, complètement traumatisé, sera entendu par les enquêteurs dans les prochains...
Accueil > Actu > Faits divers
Édito: Luperto n'est pas un justiciable comme les autres
 

Manifestation nationale: Le Sypol dépose plainte contre Yvan Mayeur


BELGIQUE  Plus d'une centaine d'agents ont été blessés lors de la manifestation de jeudi dernier. Pour sa p...
Les policiers gardent des bleus à l'âme

Kompany est incertain pour dimanche


DIABLES ROUGES  Marc Wilmots aura rarement été confronté à tant de forfaits (Defour, Vermaelen, Mirallas, Pocogno...
Fellaini: "Les Diables rouges m'ont aidé à revenir"
Voici pourquoi il faut se méfier de l'Islande
Benteke: "Je ne suis pas venu en touriste"
 

L'heure de la confrontation pour Nabilla


La Une  Nabilla et Thomas devraient opposer leurs versions aujourd'hui. Incarcérée, la starlette serait e...
Nabilla, de retour au poste
 
Caroline Wozniacki et Serena Williams se mettent au triathlon
 
Sorties cinéma: La cible n'est pas atteinte pour Guillaume Canet
 
Toujours plus de travailleurs étrangers en Belgique
 
Les confidences de Jacky Munaron sur le cancer de son fils
 
Drame familial à Lonzée: une dame brûlée par son mari et un autre homme décédé
 
Le robot Philae autorisé à atterrir sur la comète "Tchouri"



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:32

" Michel Ier a manqué une occasion pour la réforme fiscale "

Olivier MoutonJournaliste politique au Vif/L'Express
12/11/2014 à 09:54
Source: Le Vif

Alors que le CD&V a décidé de peser de tout son poids sur le gouvernement pour obtenir un impôt sur les plus fortunés, Bruno Colmant, professeur d'économie et ancien chef de cabinet de Didier Reynders, regrette l'absence de vision du gouvernement, dû à un manque d'ambition fédérale. Il prône en faveur d'incitants fiscaux pour les investissements et l'emploi. Et plaide en faveur d'un vrai plan d'avenir pour la Belgique. Entretien.








  • réactions(6)








Bruno Colmant. © Belga

La réforme fiscale était une des priorités du MR durant la campagne électorale. Visiblement, la montagne a accouché d'une souris au sein du gouvernement... Est-ce une occasion manquée ?
La campagne électorale s'est bâtie dans un certain schéma et dans l'organisation de l'Etat qui n'est plus celle que nous avons aujourd'hui. Elle s'est basée sur des principes fédéraux alors que nous sommes désormais tombés dans le confédéralisme bien plus marqué et irréversible qu'on ne le croit.
De facto ?
De facto. Une des deux communautés n'est représentée que par sa minorité et en plus, il a été dit explicitement par la N-VA qu'elle refuserait un retour des socialistes francophones au pouvoir fédéral. C'est une géométrie inédite.
Mais a-t-on accouché d'une souris sur le plan fiscal ?
Ce qui me préoccupe, c'est qu'une vraie réforme fiscale ne peut précisément être réalisée que dans un cadre fédéral réfuté par certains. Il est donc tout à fait possible qu'il n'y ait pas de réforme fiscale significative, mais uniquement des ajustements marginaux.
Il faut aussi savoir de quel impôt on parle. Celui sur les personnes physiques a déjà été essentiellement régionalisé. La base est déterminée au niveau fédéral, mais les recettes étant perçues au niveau régional, on a un hiatus qui rend potentiellement la situation immobile. Discuter aujourd'hui de reglobalisation des revenus, de modification des barèmes... demanderait une vision fédérale qui est absente. C'est sans doute pour cela qu'il n'y a pas eu d'annonce d'une réforme fiscale. Or c'est maintenant, en début de législature, qu'il faudrait le faire.
Ce qui m'a surpris, par contre, c'est qu'aucune réforme n'ait été annoncée en ce qui concerne l'impôt sur les sociétés, qui est une compétence complètement fédérale. On a pris les plus petits communs dénominateurs des uns et des autres. Or, nous sommes entrés dans une crise de la demande qui nécessite de stimuler l'emploi et les investissements. Tous les incitants fiscaux devraient donc basculer non pas sur la capitalisation des entreprises mais bien sur l'utilisation qui est faite de ces fonds. Là, c'est une occasion manquée.
Certains affirment en effet que c'est un accord de gouvernement qui se trompe d'époque économique parce que la stagnation actuelle appellerait d'autres réponses.
Je le crois. Ceux qui ont formulé le gouvernement décident de moins d'Etat, inscrivent la Belgique dans le Pacte de stabilité et de croissance européen, alors que la réponse devrait être temporairement d'avoir plus d'incitants publics pour sortie de cette absence de croissance. On devrait au contraire aider les entreprises à faire des investissements pour relancer cette machine. Or, la pulsion en direction d'un Etat fédéral va dans l'autre direction.
Une série de mesures figurant dans l'accord de gouvernement ont certes du sens...
Lesquelles, par exemple ?
Avoir repoussé l'âge de la retraite, modifié les taux de TVA, diminuer les charges salariales sur les premiers emplois... Mais au-delà de ça, dans l'architecture fiscale et parafiscale, il n'y a pas un projet majeur.
Vous aviez dit avant la formation du gouvernement qu'il était aujourd'hui extrêmement compliqué de glisser d'une fiscalité à une autre en raison des résistances. Ici, on a précisément l'impression qu'il s'agit d'un accord assez classique...
L'aggiornamento que l'on pouvait attendre n'a pas eu lieu et je crains qu'il n'ait pas lieu. L'équilibre dans ce gouvernement risque de faire en sorte qu'aucun des partenaires n'ose venir avec une idée saillante qui fasse changer les choses. Or, avant les élections, de bonnes idées avaient été émises comme celle de faire basculer l'impôt du travail vers la consommation, ce qui peut avoir un certain sens pour les hauts salaires, ou vers les revenus des capitaux sans risques.
En agissant de la sorte, on aurait eu une ambition réelle ?
On aurait à tout le moins induit des choix de société. Ici, on est dans un immobilisme ou une neutralisation de la situation. C'est d'autant plus regrettable que l'on traverse une situation dont on sous-estime complètement la gravité en termes de croissance. Parce que derrière les crises souveraine, monétaire et économique, il y a une autre crise qui se prépare : c'est tout l'économie de la désintermédiarisation qui arrive, c'est-à-dire le remplacement des tâches répétitives de la classe moyenne par des applications ou des processus informatisés. On risque de tomber dans un tunnel économique de dix ou quinze ans. Je ne vois d'ailleurs plus les sources de croissance. C'est donc maintenant que l'on devrait repenser le contrat social et s'interroger sur le rôle de stimulant joué par l'Etat.
Le CD&V a bien essayé d'obtenir un "tax shift"...
Mais le résultat est anecdotique. Or, l'idée du CD&V était bonne. Koen Geens avait précisément dit que s'il restait ministre des Finances, il procéderait à ce basculement vers la taxation de la consommation et des revenus du capital. Ce genre d'évolution, on peut le faire une fois tous les vingt-cinq ans.
Mais pourquoi cela ne fut-il pas possible ?
Peut-être en raison de cette neutralisation. Cela demande une telle réflexion fédérale, avec une cohérence des projets des uns et des autres, que ce ne fut sans doute pas possible en l'état.
L'accord de gouvernement annonce pourtant une réforme fiscale...
Oui, c'est vrai, mais d'habitude, c'est précisé de façon plus explicite que cela ne l'est maintenant. Il y a dû avoir un malaise.
On veut baisser la fiscalité sur le travail, tout le monde est d'accord pour dire que nous sommes un pays où elle est trop importante. Mais on n'ose pas aller au bout de l'équation en se demandant sur quoi on va reporter cela compte tenu de l'épure budgétaire. On ne va pas au bout des choses pour protéger la classe moyenne ou certains intérêts. Le résultat, c'est que l'on n'aura sans doute pas de baisse de la fiscalité du travail !
A gauche, on affirme que les entreprises, elles, sont choyées...
Mais le sont-elles tellement ? Je ne crois pas. Il ne s'est rien passé de majeur pour les entreprises.
Une réduction des charges de 33 à 25%...
D'accord, mais il faut voir quelle sera la cible et si ce ne sera pas un effet d'aubaine global pour l'économie. Elles avaient demandé une baisse drastique de l'impôt sur les sociétés : il n'y en a pas. La dernière grande réforme date de 2000-2001, quand on avait baissé cet impôt de 41 à 33%. Quatre ans après, on introduisait les intérêts notionnels.
Mais à l'époque, il y avait le Conseil supérieur des finances, dont je faisais partie. On enfermait les gens dans une salle avec des sandwichs et du Coca tiède, avec l'obligation de délivrer quelque chose. Cela s'est délité...
Pourquoi ?
Parce que la structure du pays a changé, davantage confédérale et plus proche de la particratie qu'auparavant. Ce sont plutôt les centres d'études des uns et des autres qui portent des réflexions, plutôt que des institutions fédérales comme le Bureau du Plan, le Conseil supérieur des finances... Je ne serais pas étonné que de telles structures existent à l'avenir au niveau des Régions et Communautés.
Une part importante de la fiscalité a été transférée aux Régions et Communautés. Il pourrait, là, se passer des choses.
Oui, mais là non plus, on ne verra pas de vision globale.
C'est aussi lié au fait que la population vieillit. On a un âge moyen de 47 ans, ce qui est énorme, dix ans de plus qu'en Chine ou aux Etats-Unis. C'est difficile de mettre en oeuvre des réformes importantes avec une population qui est imprégnée d'un certain contexte qu'elle a elle-même auto-entretenu. Si l'on touche à un curseur, on irrite très vite quelqu'un d'autre...
J'avais pour ma part inventé l'idée d'intérêts notionnels qui stimulent à la fois l'emploi et l'investissement. Ce système de déductions fiscales avait été chiffré en profondeur. Peut-être le nouveau ministre des Finances Johan Van Overtveldt va-t-il le faire, c'est quelqu'un de brillant, un docteur en économie, mais en aura-t-il la possibilité ? Si on ne le fait pas durant ces cinq ans, on aura en tout cas raté une occasion unique. C'est après les guerres et les grands chocs économiques que l'on reprenne les contrats sociaux, fiscaux et parafiscaux. Or, 2008 fut une guerre économique à mes yeux, après laquelle on est entré dans un autre monde qui appelle des réponses différentes.
Par exemple ?
Un certain nombre de débats n'ont même pas été effleurées dans cette négociation. Le lien entre la fiscalité et la parafiscalité, par exemple. La fiscalité est basée sur la capacité contributive des gens, la parafiscalité est en partie un système d'assurances, avec un bénéfice plus ou moins fixe. Ne devrait-on pas rassembler tout cela pour voir dans quelle mesure quelqu'un peut financier l'Etat et ce qu'il peut en obtenir en terme d'avantages? En matière de pension, on a allongé l'âge de deux ans, ce n'est pas grand-chose et c'est en plus dans très longtemps. La vraie question, c'est de savoir si on ne devrait pas passer à une allocation universelle car les pensions sont impayables compte tenu de l'augmentation de l'espérance de vie et surtout de l'absence de croissance.
Il n'y a donc pas de rupture fondamentale, contrairement à ce que certains affirment ?
Non, vous avez raison, certainement pas avec le gouvernement Di Rupo, dont on sous-estime d'ailleurs l'action. Or, c'est maintenant que l'on devrait prendre un nouveau cap. Cela dit, le secteur académique n'est pas non plus très présent dans le débat, je n'ai pas été irradié par les prises de position des uns et des autres.
Comme s'il y avait une forme d'inertie...
Oui, ou de résignation, ou de fatalisme.
La mobilisation sociale est là, les syndicats estiment que l'on se trompe de modèle, affirmant qu'il faut pouvoir soutenir le pouvoir d'achat. C'est juste à vos yeux ?
Il y a une trame intellectuelle qui est correcte dans le sens où on doit stimuler la demande intérieure dans nos économies en récession. En même temps, des ajustements sont incontestablement nécessaires en matière de compétitivité. Les deux débats se neutralisent l'un et l'autre.
C'est là qu'il y a sous-estimation tant de le part du gouvernement que des syndicats de ce que sera le monde dans dix ans. Si, comme je le crois, le rythme de disparition de certaines fonctions va s'accélérer, la question n'est pas tant le maintien de l'existant que le recyclage des gens pour demain. On devrait recycler la population belge par des efforts gigantesques de formation à l'informatique notamment, mais ni les syndicats ni le gouvernement n'en parle.
Le combat syndical est en partie passéiste, même si de façon macroéconomique, ils ont raison. On n'arrive pas à solder les années 1970 ! On a vécu dans les années d'après-guerre dans un modèle qui est devenu la référence de la société belge, mais cela n'a jamais été qu'un effet d'aubaine lié à la reconstruction d'après-guerre, au plan Marshall... Dans l'esprit des gens âgés, on a dû mal à admettre que c'était l'exception du modèle, que nous avons besoin de beaucoup plus de flexibilité et de recyclage conceptuel. Ce débat-là n'est pas soulevé.
Je pense que ce pays a besoin d'un plan stratégique, pour savoir où l'on veut être dans cinq ans, en tenant compte de nos atouts. Ne devrait-on pas par exemple régionaliser l'impôt des sociétés pour que chaque Région stimule les domaines dans lesquels elles ont un avantage concurrentiel? On n'a pas de vision, parce que l'on vit en même temps un changement de régime qui disloque la vision fédérale ! Je reviens de Corée du Sud : ils ont des plans pour développer leurs atouts et pour générer de la prospérité pour tout le monde.
Le gouvernement fait-il trop confiance à la main libre ? Les syndicats déplorent par exemple que l'on encourage les entreprises, sans aucune contrainte en matière d'emploi...
C'est vrai. C'est ce qui s'est passé pour les intérêts notionnels que j'avais initié à l'époque et je plaide coupable. Je m'étais dit que le marché suivrait son propre chemin et créerait de l'emploi, ce qui ne s'est pas vérifié. J'ai fait une erreur de jugement mais à l'époque, nous étions dans une période où la recapitalisation des entreprises était l'enjeu principal. Cette critique syndicale n'est pas fausse, mais cela oppose l'économie du marché qui joue sur l'offre et une vision plus étatique.
S'il y des incitants fiscaux, je l'ai dit, on devrait aujourd'hui les lier aux investissements et à l'emploi. La rénovation de la Belgique devrait être conditionnée par un effort conjoint d'investissements et d'emploi, une stimulation de la prise de risque et de l'audace. Cela demande peut-être un pouvoir plus centralisateur et une articulation plus claire de tous les niveaux de pouvoir. On a changé de régime de manière plus rapide et profonde que l'on ne croyait, sans s'y préparer.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:32

" Il faut renouer avec le volontarisme d'André Cools "

François Brabant
12/11/2014 à 11:08
Source: Le Vif/L'Express

Selon François Schreuer, penseur non-aligné, l'espoir d'un redressement économique liégeois réside, encore et toujours, dans le secteur industriel. Aux forces vives, il propose ce défi : la création d'un tram made in Liège.








  • réactions(3)








© Belga

François Schreuer est l'une de ces personnalités atypiques dont regorge la Cité ardente. S'il s'exprime ici en tant que conseiller communal à Liège du petit parti rouge-vert Vega, il compte, déjà, à 33 ans, un riche parcours d'activiste derrière lui. Il a notamment présidé la Fédération des étudiants francophones (FEF) et participé à la fondation d'urbAgora, une association centrée sur les questions d'urbanisme, d'architecture et de mobilité.
Le Vif/L'Express : De nombreux observateurs évoquent un désamour entre la Région wallonne et la ville de Liège. Vous partagez ce constat ?
> François Schreuer : Pour moi, la Wallonie est un concept faible. Liège a plus de liens avec Bruxelles ou Maastricht qu'avec les autres villes wallonnes. Alors, si la Wallonie veut que Liège se reconnaisse en elle, elle doit lui donner un rôle, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Aux yeux des gens qui pilotent la Wallonie, l'axe de développement le plus prometteur pour la région, c'est l'axe de la Nationale 4 : Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Namur, Luxembourg. Ils considèrent peu ou prou Liège et le Hainaut comme des poids morts qu'il faut gérer, alors que c'est là que se trouvent, à mon avis, les principales ressources pour rebondir.
Les problèmes dont souffre Liège découlent en grande partie du déclin de la vieille industrie. Espérer un redressement économique à moyen terme vous paraît-il réaliste ?
> Sur la question économique, deux visions s'expriment. Il y a d'abord une vision désabusée, celle du PS et des partis dans son sillage. La logique : dans notre situation, tout emploi est bon à prendre ! Et pour l'instant, la seule perspective un peu massive de création d'emplois, c'est la logistique, même si ce sont souvent des emplois de mauvaise qualité. Ensuite, il y a une deuxième vision, un peu angélique, défendue par Ecolo, qui met en avant l'économie verte, qui veut tout miser sur l'alliance emploi-environnement. Les deux visions me semblent insuffisantes. Sur le plan économique, je me sens héritier d'André Cools. Je veux poursuivre cette volonté qu'il a eue de créer des outils de financement public, de type SLF. L'initiative industrielle publique est devenue un gros mot. Il faut réhabiliter cette notion. On a à Liège des compétences techniques dans plein de domaines différents : le verre, l'électronique, la mécanique, la sidérurgie... On a ici toutes les compétences pour faire face aux besoins de la société de demain. On va dépenser une fortune pour le tram... C'est sans doute Alstom qui va remporter le marché, alors que son offre est très chère. Faut-il s'y résoudre ? Pourquoi n'est-on pas capable de créer nous-mêmes un tram ? On a ici, à Liège, toutes les compétences nécessaires - techniques et intellectuelles - pour produire un tram. Pour quelle raison ne pourrait-on pas prendre une initiative industrielle publique en ce sens ? Aujourd'hui, toutes les firmes européennes qui fabriquent du matériel ferroviaire ont des délais de livraison très longs. Leurs carnets de commande sont pleins pour plusieurs années. Des possibilités de rentabilité existent dans ce secteur.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:33

La Flandre se lance dans les autoroutes pour vélo

Marie GathonJournaliste Levif.be
12/11/2014 à 10:52
Source: Le Vif

La province de Flandre orientale a fait part, il y a quelques jours, de son projet ambitieux : réaliser une véritable autoroute cyclable d'ici 2018. Le but est de réaliser un réseau cyclable plus rapide et plus sûr.








  • réactions(5)








© iStock

Il ne s'agit donc pas simplement d'ajouter une piste cyclable au bord des autoroutes, mais bien de créer [url=http://www.oost-vlaanderen.be/docs/nl/ow/12865ontwerp fietssnelwegen ov.pdf]un véritable réseau d'autoroute réservé aux deux roues[/url], rapporte le journal Métro.
Les provinces flamandes travaillent depuis 1997 sur un réseau cyclable qui doit compter 1200 km de pistes à terme. 69 % des routes prévues ont déjà été finalisées. Il reste 200 km de voiries à aménager, selon De Standaard.

La carte du réseau à terme. © Provincie Oost-Vlanderen.


Cette autoroute constitue donc une nouvelle étape dans l'aménagement du territoire pour les cyclistes. Il s'agira d'une route "plate, rectiligne, sans obstacle (dans la mesure du possible), et pourvue de croisements sécurisés", affirme la province de Flandre orientale sur son site internet. Large de minimum 3 mètres, elle sera en asphalte ou en béton et ne sera accessible qu'aux cyclistes. La province prévoit également des aires de repos et de restauration et d'installer un éclairage sur certaines portions. La vitesse moyenne sera de 30 km/h.
L'idée est de faciliter les trajets fonctionnels vers le travail, l'école ou les commerces. Grâce à cette autoroute, les personnes munies d'un vélo électrique pourront rallier Gand depuis Deinze, Wetteren ou Lokeren en seulement une demi-heure, affirme la province sur son site internet.
Le coût est de 2,5 millions d'euros par an pour aménager 20 km de voirie.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:33

Le syndicat policier Sypol dépose plainte contre Yvan Mayeur pour négligence grave

Le Vif
12/11/2014 à 06:49
Source: Belga

Le syndicat policier Sypol déposera une plainte ce mercredi contre le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) et les chefs de corps chargés de superviser la sécurité lors de la manifestation nationale de jeudi dernier, au terme de laquelle plus d'une centaine d'agents ont été blessés, révèle Het Laatste Nieuws mercredi.








  • réactions(13)








/ © Belga

Le syndicat policier Sypol déposera une plainte ce mercredi contre le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) et les chefs de corps chargés de superviser la sécurité lors de la manifestation nationale de jeudi dernier, au terme de laquelle plus d'une centaine d'agents ont été blessés, révèle Het Laatste Nieuws mercredi.

"Des agents de police ont été pris à partie par des manifestants en colère pendant quarante minutes, alors qu'ils demandaient des renforts qui ne leur ont jamais été accordés. De sorte qu'ils ont tous été blessés", déplore le syndicat, selon qui "la responsabilité du bourgmestre et des chefs de corps est clairement engagée". C'est pourquoi le Sypol déposera plainte ce mercredi au parquet de Bruxelles.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:34

L'absentésime toujours en hausse chez les travailleurs

Trends Tendances
12/11/2014 à 07:36 - Mis à jour à 07:51
Source: Belga

Selon une enquête menée par Securex, 71% des travailleurs souffrant de problèmes de santé se présentent à leur poste pour une journée au moins.








  • réactions(3)








© Thinkstock

Chaque jour, plus de 6 travailleurs sur 100 sont absents pour cause de maladie, "un pourcentage en augmentation constante depuis 2001", souligne le prestataire de services de ressources humaines.
Parmi les travailleurs interrogés par Securex, 73% ont déclaré avoir été malades ou confrontés à un accident au moins un jour au cours des 12 mois précédents. "20% ont continué de travailler de façon ininterrompue, 29% ont arrêté le travail par suite de maladie, et 51% ont combiné travail et repos. Ils sont donc 71% à avoir travaillé au moins 1 jour alors qu'ils se sentaient de fait malades, parmi lesquels 81% ont travaillé dans cet état durant 1 à 10 jours, 13% de 11 à 20 jours et 6% même pendant plus de 20 jours", précise Securex.
Ce sont surtout les jeunes, les universitaires, les employés et les supérieurs hiérarchiques qui continuent à travailler malgré leur maladie, par plaisir pour certains mais aussi par peur de perdre leur emploi pour d'autres.
Ainsi, l'enquête révèle que les travailleurs qui se rendent au travail avec plaisir ou qui ont l'impression d'être traités de façon correcte ont tendance à rester à leur poste durant 1 à 10 jours même s'ils sont malades.
Mais il apparaît également que les personnes qui craignent de perdre leur emploi ou de voir le contexte de leur fonction changer travaillent plus longtemps malgré la maladie que celles qui éprouvent un sentiment de sécurité dans leur travail.
L'enquête, menée auprès de 1.754 travailleurs, révèle encore que les travailleurs en Wallonie et à Bruxelles sont plus enclins à travailler quand ils sont malades, "entre autres parce qu'ils se sentent traités de manière plus loyale que les travailleurs en Flandre".



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:34

Mission Rosetta : suivez en direct l'atterrissage du robot Philae sur sa comète

Caroline LallemandJournaliste
12/11/2014 à 10:46 - Mis à jour à 11:49
Source: BBC

Ce mercredi est un jour historique pour la mission Rosetta. La sonde européenne a largué vers 10h00 (heure belge) le robot Philae sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, située à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre. Philae devrait s'y poser après pas moins de 7 heures de chute libre, vingt kilomètres plus bas. Suivez en direct cette première dans l'histoire spatiale.








  • réactions(1)








Les scientifiques espèrent trouver sur Tchouri les molécules "primitives" présentes au moment de la formation des planètes. © esa

Cela fait plus d'une décennie que les spationautes attendent ce moment. Le satellite Rosetta a entamé son long voyage en direction de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko il y a déjà douze ans et c'est ce mercredi le grand jour du larguage d'une partie du satellite, baptisé Philae, sur le noyau de cette comète d'environ 4 kilomètres de superficie, une première dans l'histoire spatiale. Si tout se passe comme prévu, l'atterrissage du robot-laboratoire d'une centaine de kilos créé par l'Agence spatiale européenne (ESA) devrait être confirmé vers 17h, les premières images capturées par Philae arriveront alors environ 1h15 plus tard.
Cet atterrissage, véritable défi technologique, est périlleux car la surface de la comète, Tchouri de son petit nom, est plutôt accidentée avec de grosses pierres et des pentes de plus de 45 pour cent. Et malgré les mesures collectées, les scientifiques ignorent la nature du sol de la comète. Est-elle solide comme de la pierre, poussiéreuse comme de la régolithe lunaire, voire floconneuse? La sonde devra se poser en une seule tentative. Les chances de succès sont, selon les scientifiques de l'ESA, de 75 pour cent. Parmi les risques cités: le robot pourrait tomber dans un précipice ou disparaitre dans une fissure.
Pour suivre cet évènement que les spationautes attendent depuis plus de 10 ans, l'ESA diffuse un Live Streaming, en direct de sa salle de contrôle:
Le CNES, l'agence spatiale française, propose de son côté une retransmission de flux vidéos à partir de 15h30, avec des interventions des spécialistes présents sur les différents sites mobilisés en Europe, comme l'explique Metronews, précisant que les événements seront retransmis avec une décalage de 28 minutes et 20 secondes, distance oblige. Sur le site de la BBC est mise en ligne une couverture étendue de l'évènement.
La descente de Philae sera également largement commentée sur les réseaux sociaux, sur Facebook ou sur Twitter via le hashtag #PoseToiPhilae. La sonde Rosetta et le robot Philae possèdent aussi leur propre compte Twitter (@ESA_Rosetta) et (@Philae2014).
Ensuite, si la sonde se pose avec succès, l'aventure ne fera que commencer car Philae explorera cette comète, l'un des témoins primitifs du système solaire, pendant toute une année, récoltant des données d'une grande richesse avec pour ambition d'y découvrir peut-être les sources de l'eau et de la vie sur Terre.



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:35

Le made in China, du pain bénit pour les jeunes designers français
Le gigantesque essor de la production en Chine ne crée pas des emplois que dans les usines: les concepteurs ont aussi leur place sur ce marché. Une aubaine pour les designers français, de plus en plus nombreux à y commencer leur carrière.
Commenter



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 13:37

 

Le ministre de l'Education grec propose 1 100 postes... Pour des enseignants prêts à travailler bénévolement

11 nov. 2014

L'évolution des postes de travail aura pour conséquence de supprimer 50% des métiers actuels

11 nov. 2014



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 15:49

Immo: le Luxembourg revient dans (tous) les radars internationaux
Le Dôme, un ensemble triangulaire de trois immeubles, vient d'être vendu quelque 120 millions d'euros à la banque d'investissement Blackstone.
Partager:
 
Muser à Metz
Les promoteurs ont finalisé la signature du financement et celle du marché de travaux du projet Muse. Les travaux viennent tout juste de commencer.
Partager:
 
Le Qatar tente d'acheter un quartier de Londres : 2,8 milliards, c'est pas assez !
Le Qatar a tenté de prendre le contrôle de Canary Wharf, le nouveau quartier d'affaires londonien siège de nombre de banques internationales prestigieuses, mais son offre, jugée pas assez généreuse, a été rejetée.
Partager:
 
Projet immobilier Universalis Park (ULB) : le Conseil d'Etat rejette le recours en extrême urgence
Le Conseil d'Etat a rejeté le recours en extrême urgence introduit par l'asbl Bruxelles Nature contre le projet immobilier Universalis Park lancé sur le Campus de la Plaine à Ixelles. Cette décision va permettre la reprise des travaux.
Partager:
 
Banimmo rachète deux projets initiés par City Mall
L'Immobilière Huon et la société cotée en Bourse Banimmo ont convenu de mettre un terme à leur partenariat. Depuis 2010, ils s'étaient associés financièrement dans le groupe CityMall, spécialisé dans le développement et la réalisation de shopping centers.
Partager:
 
 
 
Scinder un achat immobilier: tout un art!
La technique de l'achat scindé d'un bien immobilier par des parents et leurs enfants peut être très intéressante.
Partager:
 
Les plus lus sur Trends.be
 
1
Top 50 des sociétés qui payent le moins d'impôts en Belgique
2
"Assainir maintenant ou laisser nos enfants se débrouiller?"
3
L'absentésime toujours en hausse chez les travailleurs
4
Ce que la revente d'Omega Pharma nous apprend sur les Belges, Bruxelles et les politiques
5
Taxation des fortunes: "tout peut se discuter" selon le MR
 
Parquer son argent dans un garage
La pénurie de places de stationnement dans les villes pousse les prix à la hausse. Là, un investissement dans un emplacement de parking peut se révéler intéressant.
Partager:
 
Cette semaine dans Trends-Tendances
 
Sauvez son épargne quand les taux s'écrasent
Le cash des entreprises belges atteint 240 milliards d'euros
Nouvelle lune de miel entre grandes entreprises et start-up?
 



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 15:49

 "Un Iran nucléaire est une menace pour la sécurité du monde"
EXCLUSIF. Le ministre israélien du Renseignement Yuval Steinitz livre au Point.fr ses attentes concernant les ultimes négociations sur le nucléaire iranien. Lire
 
 
 Ségolène Royal : "Jean-Pierre Jouyet est toujours soutenu par l'Élysée"
À l'issue du conseil des ministres, la ministre de l'Écologie a assuré que Jean-Pierre Jouyet "travaillait sereinement", insistant sur le soutien intégral de l'Élysée. Lire
 
 
 Fillon-Jouyet : quand Copé est aux anges 
La nouvelle version donnée par Jouyet du fameux déjeuner avec Fillon a égayé le week-end de l'ancien président de l'UMP. Lire
 
 
 Tesson : "La vertu a déserté la politique" 
Pour Philippe Tesson, la seule chose qui est démontrée dans "l'affaire Fillon" est le mensonge de Jouyet. Lire
 
 
 Fillon-Jouyet : le spectre du "cabinet noir"
L'affaire Jouyet a ranimé les pires soupçons sur une cellule secrète à l'Élysée. Une mauvaise habitude sous la Ve République. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 15:50

 Comptes de campagne Sarkozy : les dessous juridiques de l'affaire
Dans quels termes s'annonce la bataille judiciaire autour des 363 615 euros payés par l'UMP au lieu et place du candidat Sarkozy ? Éclairage. Lire
 
 
 Juppé ne s'oppose plus à l'adoption par des couples homosexuels
Le candidat à la primaire UMP dit "s'être fait violence" sur le sujet. En revanche, il rejette fermement la GPA. Lire
 
 
 Déchéance de nationalité : la proposition UMP étudiée le 4 décembre
La proposition de loi UMP prévoit de déchoir de sa nationalité française "tout individu portant les armes contre les forces armées françaises et de police". Lire
 
 
 EN DIRECT. L'Esa a reçu un premier signal en provenance de Philae !
Philae tente ce mercredi le tout premier atterrissage sur une comète. Un événement historique. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Ives le Mer 12 Nov - 15:51

 Rosetta : ce que Philae doit faire sur sa comète
L'astrophysicien Jean-Pierre Bibring, coresponsable scientifique de Philae, détaille la mission du robot-laboratoire. Lire
 
 
 L'incroyable odyssée de Rosetta et de Philae
VIDÉO. À l'occasion du largage de Philae, Le Point.fr vous propose un retour en images sur les 10 ans de voyage de Rosetta. Lire
 
 
 Hubert Reeves : bonnes nouvelles des étoiles ?
Le suspense est à son comble, car nous ne savons rien ou presque du "sol" sur lequel la sonde va "atterrir". Un exploit salué par Hubert Reeves. Lire
 
 
 Aberkane : stop à l'évaporation de la recherche ! 
Pour Idriss J. Aberkane, la recherche fait s'évaporer des découvertes qui "pleuvent" ensuite en inventions, donc en brevets, en innovations et en emplois. Lire



avatar
Ives
Admin

Messages : 3489
Date d'inscription : 04/11/2014
Age : 67
Localisation : Liège

http://notreforum.xooit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 novembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum